La traversée sous la Manche en sous-marin à pédales avortée

Par , publié le
Sport Illustration. Un sous-marin.
Illustration. Un sous-marin.

Suite à des problèmes techniques, les deux aventuriers français ont dû renoncer temporairement à leur traversée de la Manche en sous-marin à pédales.

Ce qui devait être l’une des aventures les plus grandioses de l’année aura finalement tourné court. Antoine Delafargue, 34 ans, et Michael de Lagarde, 35 ans, ont pour projet fou de traverser la manche à bord d’un sous-marin à pédales.

Alors que le départ avait bien été donné, une suite de problèmes techniques a obligé les deux aventuriers à renoncer.

Problème de sonar

Tout était bien parti pourtant ce vendredi lors du départ officiel de l’expédition de Plymouth au Royaume-Uni en direction de Saint-Malo. Mais à peine le sous-marin était immergé que l’un des bateaux de sécurité signale une anomalie.

Le sonar du bateau suiveur ne fonctionne pas, ce qui pose problème, car c’est ce dispositif qui permet de localiser le sous-marin sous les eaux. Antoine et Michael décident alors de remonter à la surface pour être remorqués jusqu’à Plymouth afin que les réparations soient effectuées.

Un deuxième problème survient

Alors qu’ils restent dans le sous-marin le temps que tout soit réglé, les deux aventuriers reçoivent une nouvelle alerte. Dans une vidéo postée sur la page Facebook du projet, ils expliquent avoir détecté un taux anormalement élevé de monoxyde de carbone dans l’habitacle. Un gaz mortel à haute dose, à plus forte raison dans un espace confiné.

Selon Ouest-France, l’origine de la présence massive de monoxyde de carbone a été identifiée. Elle proviendrait des batteries d’hydrogène embarquées dans le sous-marin. Dans de telles conditions, impossible de continuer l’aventure pour les deux compères qui ont décidé de « mettre un terme provisoire à l’opération » et ont reporté le départ à l’année prochaine, notamment à cause des conditions de marées. Ils profiteront de ce délai supplémentaire pour améliorer leur embarcation.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article