Travail des fonctionnaires : report du rapport qui s'annonce explosif

Par , publié le
France Manuel Valls à Paris le 9 mai 2016
Manuel Valls à Paris le 9 mai 2016

Matignon a annoncé que la remise du rapport sur le temps de travail des fonctionnaires a été reportée. Un rapport qui fera certainement grincer des dents.

Philipe Laurent, président du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale et maire UDI de Sceaux dans les Hauts-de-Seine, a rédigé un rapport sur le temps de travail des fonctionnaires qui s'annonce particulièrement cinglant. En pleine crise sociale, le Premier ministre a préféré reporter sine die la remise de ce rapport qui dénonce les dérives dans la fonction publique et les différences notables avec le secteur privé.

Les fonctionnaires travaillent 15 jours de moins que dans le privé

Le rapport dénonce notamment l'utilisation dans la fonction publique des congés payés, des RTT, des jours fériés, le compte épargne temps ou encore les jours de fractionnement habilement utilisés afin de grappiller des journées de repos, ce qui permet aux fonctionnaires de travailler en moyenne 15 jours de moins que dans le privé.

Selon l'auteur du rapport : "Trop d'agents et de gestionnaires confondent allègrement congés payés et jours de RTT. Ici, les jours fériés ont aussi tendance à se multiplier". Les jours de fractionnement sont par ailleurs pointés du doigt par Philipe Laurent qui précise qu'un fonctionnaire "qui divise ses congés annuels en trois périodes d'au moins cinq jours ouvrés" peut ainsi bénéficier "d'un jour ou deux de congés supplémentaires".

Les jours de fractionnement étaient, à la base, prévus pour inciter les fonctionnaires qui avaient moins de congés à mieux les étaler dans le temps. Hors, désormais, de nombreux fonctionnaires profitent de cette disposition en y ajoutant leurs RTT afin de disposer de journées supplémentaires.

Report sine die de la remise du rapport

Le rapport devait initialement être remis aujourd'hui au Premier ministre. En pleine tempête sociale, Manuel Valls a préféré reporter sa remise. Son cabinet a précisé que : "Le Premier ministre a souhaité reporter la remise pour suivre la situation sociale lors de la journée du 26 mai". Aucune nouvelle date n'a, pour le moment, été fixée pour la remise de ce rapport qui risque de jeter de l'huile sur le feu alors que la grogne sociale gronde à l'encontre de la loi Travail.

Le rapport particulièrement explosif propose notamment de "mettre fin au maintien de régimes dérogatoires à la base légale de 1.607 heures et l'attribution de jours d'absence dépourvus de base légale". Philipe Laurent propose par ailleurs différentes mesures qui permettraient d'aligner les jours fériés, les congés payés et le temps de travail sur celui des salariés du privé.

Crédits photos : © AFP/Archives Eric FEFERBERG

Partager cet article

Pour en savoir plus