Travail dominical : les Français favorables, mais pas pour eux-mêmes

Par , publié le
Société Effort "urgent" de formation, "sécurisation" du forfait jours, "devoir de déconnexion": le DRH d'Orange, donne au gouvernement des pistes pour "réussir la transformation numérique des entreprises", afin qu'elle soit "d'abord une chance" et ne dégrade pas les conditions de travail
Effort "urgent" de formation, "sécurisation" du forfait jours, "devoir de déconnexion": le DRH d'Orange, donne au gouvernement des pistes pour "réussir la transformation numérique des entreprises", afin qu'elle soit "d'abord une chance" et ne dégrade pas les conditions de travail

Un sondage Odoxa pour Le Parisien/Aujourd'hui en France révèle que plus de deux Français sur trois sont favorables au travail dominical, sauf si cela les concerne directement.

Oui au travail dominical, sauf pour moi-même. C'est l'observation qui ressort d'un sondage réalisé les 12 et 13 novembre derniers par l'Institut Odoxa pour Le Parisien/Aujourd'hui en France, et ce auprès d'un échantillon représentatif de la population française composé de 1.002 individus.

Les résultats de cette enquête paraissant en ce dimanche et rapportés par metronews révèlent pour commencer que 68% des personnes interrogées se sont prononcées en faveur d'une ouverture des magasins le dimanche. 31% sont apparus contre et 1% des sondés n'ont pas donné leur opinion sur la question. On notera que les sympathisants de droite se sont montrés plus nombreux (78%) à valider le travail dominical que ceux de gauche (59%).

68% des Français pour l'ouverture des magasins le dimanche, 5% de plus qu'en mai

Mais quand on demande à ces mêmes Français leur position pour un travail dominical qu'ils effectueraient eux-mêmes, plus de la moitié des sondés (53%) n'apparaissent pas d'accord. 46% affichent un avis contraire et 1% des personnes interrogées ne se prononcent pas sur le sujet. Pour rappel, un sondage réalisé en mai dernier nous apprenait que 63% des Français étaient alors pour l'ouverture des magasins le dimanche. L'opposition représentait quant à elle un pourcentage plus élevé qu'en novembre (36%).

Dimanche : un jour consacré au repos et à la famille

Ils sont tout de même 76% à penser que cette loi "renforce la société de consommation", quand 73% des sondés considère qu'elle "banalise le dimanche", 61% qu'elle exerce "une nouvelle pression sur les salariés" et 60% qu'elle se veut "dangereuse pour les petits commerces". 66% des personnes interrogées estiment en revanche que cette norme "met fin à une exception française", et un pourcentage semblable de la juger "importante pour notre économie" et 56% des sondés, telle "une bonne loi". Pour une large majorité (92%) des personnes sollicitées par Odoxa, le dimanche est un jour de repos, et elles sont 91% à considérer qu'il s'agit d'un jour consacré à la famille. Elles ne sont enfin que 42% à le voir telle "une journée de courses et de shopping" et 33% à estimer que le dimanche est "une journée comme les autres".

Crédits photos : © AFP/Archives Francois Guillot

Partager cet article