Lutte contre le travail des enfants : une nouvelle journée mondiale

Par , publié le | modifié le
Société Enfants d'une classe en Inde
Enfants d'une classe en Inde

Le thème de la 13e Journée mondiale du travail des enfants était "NON au travail des enfants, OUI à une éducation de qualité". Et l'OIT de demander le concours de la communauté internationale. Hier une journée mondiale était destinée à sensibiliser les opinions.

Le 12 juin dernier était synonyme de Journée mondiale du travail des enfants. 24 heures pendant lesquelles une large mobilisation était demandée pour faire reculer un peu plus ce quotidien vécu par des millions de mineurs.

Selon les données communiquées par l'Organisation Internationale du Travail (OIT), 168 millions d'enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent à l'heure actuelle dans le monde. Il est précisé qu'une grande partie de ces enfants œuvrent à temps plein et que plus de 50% d'entre eux travaillent dans des conditions néfastes pour leur santé.

Journée mondiale du travail des enfants : l'OIT appelle à une "éducation de qualité"

La conséquence de cette entrée prématurée dans le monde du travail : des déscolarisations qui limitent un peu plus les chances de ces enfants d'accéder à des emplois décents. Guy Ryder, directeur général de l'OIT, ne peut que déplorer cette situation : "Un grand nombre de filles et de garçons n'ont aucune chance d'aller un jour à l'école. Certains tentent de combiner école et travail mais ils doivent trop souvent abandonner l'école bien avant d'avoir atteint l'âge minimum légal pour travailler, et deviennent des travailleurs enfants."

168 millions d'enfants concernés dans le monde

Outre l'accès à l'éducation pour ces enfants, le rapport de l'OIT appelle également à la création de programmes de formation professionnelle pour les jeunes sans emploi. La région du globe où le travail des enfants représente la plus forte proportion vis-à-vis de la population totale des enfants demeure l'Afrique subsaharienne, 21% des enfants de cette zone (soit 59 millions) étant concernés. Le site china radio international ajoute que la région Asie-Pacifique renferme quant à elle le plus grand nombre d'enfants travailleurs (78 millions), avec l'Inde touchée pour 13 millions d'entre eux. Des chiffres alarmants même si le nombre d'enfants contraints au travail s'est vu réduit d'un tiers depuis 2000.

Crédits photos : singhajay / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus