Tours : interpellation d'un Tchétchène ayant prêté allégeance à Daesh

Par , publié le
Faits Divers La police (photo d'illustration)
La police (photo d'illustration)

La DGSI a interpellé mardi à Tours un Tchétchène de 27 ans "profondément radicalisé" et qui avait prêté allégeance à Daesh dans l'une de ses vidéos de propagande.

Assigné à résidence depuis les attentats parisiens du vendredi 13 novembre ayant fait 130 morts, un Tchétchène de 27 ans a été interpellé mardi à Tours par la DGSI (Direction générale de la sûreté intérieure). Issa K, présenté comme "profondément radicalisé", était déjà connu des services du renseignement intérieur. Il apparaît cependant que cette opération ne partage pas un lien direct avec l'enquête sur l'attaque meurtrière du Bataclan.

Dans le cadre de l'état d'urgence instauré il y a un peu plus d'un mois, une perquisition administrative avait été menée au domicile du Tchétchène. Les enquêteurs y auront trouvé un drapeau de Daesh ainsi qu'un ordinateur dans lequel se trouvaient moult vidéos de propagande. L'un d'elles montrait d'ailleurs Issa K. prêter allégeance au groupe terroriste.

Interpellation à Tours par la DGSI d'un Tchétchène "profondément radicalisé"

Nos confrères du Figaro ajoutent que durant la perquisition, le Tchétchène avait indiqué aux officiers de police présents qu'il "[saurait les] reconnaître". On apprend de même que lundi, soit un jour avant son interpellation, l'homme de 27 ans avait proféré des insultes devant le commissariat de Tours à l'encontre d'une fonctionnaire de police. Avant de récidiver le lendemain, à l'égard cette fois-ci des forces de l'ordre venues l'arrêter.

Un homme de 27 ans surveillé depuis plusieurs années

Cela faisait déjà plusieurs années qu'Issa K. était surveillé par les services antiterroristes. Il s'était par exemple rendu en Syrie en 2013 dans le cadre d'un voyage, gonflant ainsi un peu plus cette dizaine de personnes d'Indre-et-Loire à s'être récemment envolée pour le pays syrien. Précisons pour finir que les Tchétchènes, et plus largement les personnes venant du Caucase russe, constituent l'un des plus importants contingents de djihadistes étrangers venus en Syrie combattre aux côtés de Daesh. Des hommes souvent nommés à des postes de commandement et qui peuvent faire bénéficier au groupe terroriste de leur expérience acquise dans les deux guerres menées entre la Tchétchénie et la Russie.

Crédits photos : Christian Mueller/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus