Tourisme : Manuel Valls prévoit un plan à 40 millions d’euros pour rassurer les touristes étrangers

Par , publié le
Économie Photo d'illustration. Une jeune touriste asiatique devant la Tour Eiffel.
Photo d'illustration. Une jeune touriste asiatique devant la Tour Eiffel.

Le Premier ministre devrait annoncer un plan de relance du tourisme étranger en France. Une enveloppe de 42,7 millions d’euros est prévue.

Le secteur du tourisme a subi de plein fouet la vague d’attentats qui a frappé la France en janvier et novembre 2015. Face au sentiment d’insécurité, les touristes étrangers ont préféré se tourner vers d’autres destinations. Conséquence directe, le tourisme étranger a chuté de 8,1 % depuis janvier 2015.

Pour relancer la machine, Manuel Valls devrait annoncer un plan exceptionnel de relance du tourisme axé notamment sur la sécurité.

Plus de 40 millions d’euros

Selon nos confrères du Figaro, le Premier ministre devrait annoncer ce soir le déblocage d’une enveloppe de 42,7 millions d’euros pour inciter les touristes étrangers à revenir en France.

Une grosse partie de cette somme, 15,5 millions d’euros, sera attribué pour la sécurisation des sites touristiques dans tous l’hexagone. 10 millions iront garnir les caisses du Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD), la moitié consacrée à la mise en place de caméras de vidéosurveillance dans Paris, mais aussi sur l’autoroute A1 ou les hôtels des portes de Paris. Les principaux établissements publics du ministère de la Culture comme Musée du Louvre ou le Mont-Saint-Michel, visités par des millions de touristes chaque année vont également bénéficier de cette enveloppe.

Des commissariats et des brigades mobiles vont être déployés sur ces sites les plus fréquentés afin de faciliter le dépôt de plainte des touristes en cas de vol ou autres problèmes.

Aider les Français à voyager

Ce plan d’action exceptionnel ne sera pas seulement profitable au tourisme étranger, mais servira également à inciter les Français à voyager. Ainsi, le dispositif de l’Association nationale des chèques-vacances (ANCV) recevra une partie de cette enveloppe (5,7 millions d’euros), notamment pour encourager les retraités non imposables (30 000 bénéficiaires) à partir en vacances avec pour ambition de porter à 100 000 le nombre de retraités bénéficiant du dispositif dès 2017.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus