Tour de France : Une fillette fauchée par un véhicule de la caravane

Par , publié le
Cyclisme L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)
L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)

Une jeune fille a été percutée par un véhicule publicitaire lors de la 3e étape du Tour de France 2016. Elle souffre d'un traumatisme facial.

C’est le genre d’accident que l’on n’aime pas voir sur les routes du Tour de France. Alors que le départ de la troisième étape de cette édition 2016 qui relie Granville et Angers (223,5 km) a été donné, une fillette a été renversée par un véhicule publicitaire appartenant à la caravane.

Une fillette renversée

C’est l’organisateur ASO qui a dévoilé l'accident dans un communiqué repris notamment par TF1. Aux alentours du kilomètre 70 de cette troisième étape, à la frontière entre la Manche et l’Ille-et-Vilaine sur la départementale 977, la jeune fille a été percutée par un véhicule de la caravane.

Selon les premiers éléments de l’enquête, cette dernière aurait tenté de traverser alors que le flot des véhicules publicitaires battait son plein. C’est à ce moment que la voiture l’a percuté.

Pas de blessures mortelles

La jeune spectatrice a très vite été prise en charge par les équipes de secours qui encadrent la manifestation et selon les informations données par la gendarmerie, ses jours ne sont pas en danger.

La victime a été évacuée vers l’hôpital le plus proche, elle souffrirait d’un traumatisme facial. Ce type d’accident n’est pas nouveau et fort heureusement, il se termine bien pour cette fois. L’occasion de rappeler les consignes de sécurité si vous souhaitez suivre le Tour de France du bord de la route et de rappeler aux parents de faire très attention à leurs enfants qui peuvent vite se retrouver sur la chaussée pour tenter de récupérer l’un des nombreux objets publicitaires distribués par la traditionnelle caravane du Tour. Espérons que ce sera le seul incident de cette nature pour cette édition 2016.

Crédits photos : © AFP/Archives Thierry Zoccolan

Partager cet article

Pour en savoir plus