Toulouse ne serait pas préparée face à la menace terroriste

Par , publié le | modifié le
France
Le Pont Neuf à Toulouse

Après les attentats de Paris, une réunion sur la menace terroriste et à la conduite à tenir pour les services de secoursen cas d’attentats multisites s’est tenue à la préfecture de Haute-Garonne. Le constat est assez alarmant sur la situation de Toulouse en cas d’attaq

À la suite des attentats survenus à Paris le 13 novembre dernier, de nombreuses collectivités se sont interrogées sur leur capacité de réaction face à une attaque terroriste.

Dans certaines villes, le constat ne serait pas reluisant et c’est notamment le cas à Toulouse, qui selon un document révélé par France Info, ne serait pas préparée à une attaque terroriste multisites similaire à celle du 13 novembre.

Toulouse vulnérable devant la menace terroriste

Ce constat plutôt alarmant découle d’un compte-rendu daté du 9 décembre 2015 rédigé à la suite d’une réunion qui s'est tenue à la préfecture de Haute-Garonne en présence des services de santé et des services de police. Une réunion « relative à la malveillance terroriste et à la doctrine de secours de sécurité en cas d’attentats multisites » selon le document publié sur France Inter.

La première alerte concerne la capacité d’accueil des hôpitaux de Haute-Garonne. Il suffirait d’une dizaine de blessés par balle pour que les services de chirurgie soient saturés. Les médecins ne sont pas formés aux soins pour des blessures de guerre comme celles que l’on a pu soigner le 13 novembre dernier. Il faudrait également au moins deux heures pour battre le rappel de tous les hôpitaux de la région.

« Tirer pour sauver des vies »

Autre point noir, les unités d’élite du Raid et du GIGN rattachées à la ville mettraient près de deux heures pour arriver sur les lieux d’une éventuelle attaque à Toulouse. Un délai très long face à des terroristes armés d’armes de guerre en face desquels les services de police et de gendarmerie « classiques » seraient très exposés.

Des services pour lesquels la nouvelle doctrine de Toulouse stipule qu’ils doivent avant tout tirer pour sauver des vies et tenter dans la mesure du possible de coincer les terroristes dans un local avant de laisser les forces de négociation intervenir. En 2012, Toulouse et ses environs ont été frappés par une série d’attentats perpétrée par Mohamed Merah.

Crédits photos : SergiyN/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus