Toulouse : un homme tué par balle dans une possible affaire passionnelle

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

Samedi matin, un homme a été tué par balle dans une discothèque toulousaine. Le crime pourrait avoir été commis dans le cadre d'une affaire passionnelle.

Le drame s'est produit samedi matin, à l'aube, dans une discothèque située dans le centre de Toulouse. Un homme a été tué par arme à feu et son agresseur a depuis pris la fuite. Le parquet de Toulouse indique qu'il s'agit là du troisième homicide que connaît la ville en l'espace de trois semaines.

Il est aux alentours de 6h30 lorsque la victime, d'origine antillaise et âgée d'une trentaine d'années, est visée par plusieurs coups de feu au sein du bar de nuit "Reggae Pub". Nos confrères du Parisien précisent que des témoins ont assisté à la scène, pendant laquelle au moins trois tirs ont touché leur cible.

Mort par balle dans un bar de Toulouse : l'agresseur a pris la fuite

Le trentenaire a succombé à ses blessures sur les lieux de son agression, et le tireur d'avoir pris la fuite. Pour le parquet, il s'agirait possiblement d'une affaire passionnelle au sein de la communauté antillaise :

Par voie de communiqué, la préfecture et le procureur de la République ont ainsi signifié que "d'après les premiers éléments de l'enquête, ce meurtre semble faire suite à une affaire d'ordre privé et ne s'apparenterait pas un règlement de compte relevant du grand banditisme".

Un possible lien avec une attaque au couteau

Le parquet de Toulouse a cependant ajouté qu'"on peut faire le lien" entre cette agression et une autre observée peu de temps après dans le même quartier. Une attaque au couteau où la victime, un jeune homme, a ainsi été vu sortir du même bar de nuit. Le barreau écarte dans le même temps toute ressemblance avec des règlements de compte passés.

Le syndicat policier Unité SGP a regretté dans un communiqué que "Toulouse devienne au fil des mois une ville où à l'évidence circulent les armes à feu, où des règlements de comptes et des vengeances se concrétisent par des exécutions en pleine rue, une ville avec des guerres de territoires menées sur un enjeu financier considérable lié à une économie souterraine lucrative".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus