Toulouse : Un homme torturé pendant un mois retrouvé dans un stade

Par , publié le
Faits Divers Police: gyrophare de voiture, le 28 décembre 2013, à Lomme
Police: gyrophare de voiture, le 28 décembre 2013, à Lomme

Un jeune homme de 21 ans a été découvert agonisant dans le vestiaire d’un stade de Montauban après avoir été séquestré et torturé pendant un mois.

L’affaire a de quoi faire froid dans le dos. Le 7 juillet dernier, un jeune homme avait été retrouvé en pleine agonie dans les vestiaires d’un stade situé à Montauban dans le Tarn-et-Garonne.

Ce dernier aurait vécu un calvaire et aurait été séquestré pendant plus d’un mois dans un appartement de Toulouse selon les informations de la Dépêche du Midi.

Un corps gisant sur le sol

C’est dans le quartier des Chênes de Montauban que le jeune homme de 21 ans a été retrouvé gisant les vestiaires du stade. L’homme est dans un état préoccupant puisque selon les éléments dévoilés par la presse locale, il souffrait de multiples brûlures aux bras et au torse, de blessures graves à la cuisse et aux hanches, de côtes cassées, d’un organe perforé et des fractures.

Transporté dans un hôpital de Toulouse, il a subi quatre interventions chirurgicales et son état n’avait pas permis aux enquêteurs de l’interroger immédiatement.

Séquestré pendant un mois

Après un premier travail d’enquête, l’homme a indiqué avoir été séquestré et torturé pendant un mois dans un appartement de Toulouse. Il aurait été contraint de retirer des sommes d’argent pour ses agresseurs et l’obligeait à appeler sa famille régulièrement pour lui donner des nouvelles rassurantes afin que cette dernière ne s’inquiète pas sa disparition. Une famille avait finalement signalé sa disparition le 17 juin.

Les enquêteurs tentent désormais de déterminer le motif de cette agression. Le motif financier ne semble pas convaincre les enquêteurs, l’homme ne roulant pas sur l’or. Plusieurs autres pistes sont explorées, comme une éventuelle affaire de stupéfiants qui aurait mal tourné ou une rivalité amoureuse. La victime est depuis surveillée de près par les forces de l’ordre, car elle continuerait à recevoir des menaces de représailles pour avoir témoigné. Cinq personnes sont recherchées dans le cadre de l’enquête. Le parquet de Montauban devrait  ouvrir une information judiciaire.

Crédits photos : © AFP/Archives Philippe HUGUEN

Partager cet article

Pour en savoir plus