Toulon : Le motif de l'agression n'était pas le port de shorts trop courts

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Arme de service d'un policier. Image d'illustration.
Arme de service d'un policier. Image d'illustration.

Deux hommes ont été agressés par une bande de jeune. Selon l'une des victimes, le motif de l'agression n'étaient pas les short.

Mise à jour de 10 septembre 2016 : Selon l'une des femmes victimes de l'agression interrogée par Var-Matin, les tenus des femmes n'étaient pas en cause dans cette affaire. "Nous n'étions pas en short. Nous étions en tenue de sport. Un premier jeune nous a mal parlé et puis les choses ont rapidement dégénéré alors que nous étions en famille et avec nos enfants ..." a-t-elle notamment précisé au quotidien local.

Quand un simple bout de tissus entraîne un passage à tabac... À Toulon, deux hommes ont été violemment agressés après avoir demandé des excuses à des jeunes qui venaient d’insulter leurs femmes car elles portaient des shorts.

Passé à tabac à cause de shorts

Cette histoire à peine croyable a été révélée par le quotidien Var-Matin. Tout commence ce dimanche lorsque deux couples accompagnés d’un ami et d’enfants font du vélo sur une piste cyclable. Le groupe passe alors à proximité d’une bande composée d’une dizaine d’individus qui va les prendre violemment à parti.

Motif de cet énervement, les shorts que portent les femmes, jugés provocants et trop courts par les membres de la bande qui y vont de leurs blagues désobligeantes. Les trois hommes qui circulaient à vélo s’arrêtent alors pour demander le respect à la bande venue de la cité toulonnaise des Œillets. C’est alors que le déferlement de violence éclate. Les deux femmes vont être poussées au sol et leurs compagnons roués de coups.

Nez cassés et ITT

Quand les coups cessent enfin de pleuvoir et que la bande se disperse, les deux hommes se retrouvent l’un avec le nez cassé, l’autre hospitalisé avec 30 jours d’ITT. Deux adolescents de 14 ans qui faisaient partie du groupe sont toujours traumatisés par l’agression.

Les caméras de surveillance de la ville ont permis de retrouver deux des agresseurs qui ont été interpellés par la brigade anti criminalité. Ils ont été déférés ce mardi devant le parquet de Toulon et auraient tenté de minimiser l’agression. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances exactes qui ont poussé ces jeunes à basculer dans une telle violence et retrouver d'autres membres du groupe.

En juin dernier, Toulon avait déjà connu une histoire similaire pour un simple short. Une jeune femme avait été agressée par un groupe de cinq filles qu'elle portait un short en jean. Une "marche en short" avait été organisée en soutien de la victime.

Partager cet article