Syrie : bombardements sur l'est de Damas après une attaque rebelle

Par , publié le
International
De la fumée au-dessus du quartier de Jobar après une frappe aérienne des forces syriennes contre des positions tenues par les rebelles, le 19 mars 2017 dans la partie est de Damas

Les forces du régime syrien ont intensément bombardé lundi matin des positions rebelles dans l'est de Damas après avoir repoussé la veille une attaque d'insurgés sur plusieurs quartiers de la capitale, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Il y a eu d'intenses raids aériens depuis l'aube sur des positions tenues par les rebelles dans le quartier de Jobar d'où l'attaque des insurgés a été lancée", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

"Les forces gouvernementales et leurs alliés ont repris l'initiative et lancé une contre-offensive contre les groupes (rebelles) ayant lancé l'attaque de dimanche", a précisé M. Abdel Rahmane.

Dimanche, des combattants, menés par des jihadistes du Front Fateh al-Cham, l'ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda, avaient mené leur attaque contre les forces prorégime à partir de la position rebelle la plus proche du centre-ville, dans le quartier de Jobar, selon l'OSDH.

Ce quartier, où des affrontements ont lieu depuis deux ans, est partagé entre d'un côté des rebelles alliés à des jihadistes et de l'autre les forces progouvernementales.

De la fumée au-dessus du quartier de Jobar après une frappe aérienne des forces syriennes contre des positions tenues par les rebelles, le 19 mars 2017 dans la partie est de Damas

De la fumée au-dessus du quartier de Jobar après une frappe aérienne des forces syriennes contre des positions tenues par les rebelles, le 19 mars 2017 dans la partie est de Damas

Pour la première fois en deux ans, les rebelles ont pénétré dimanche dans des bâtiments sur la place des Abbassides, d'où ils ont tiré des roquettes vers plusieurs secteurs de la capitale, selon l'OSDH.

Selon des correspondants de l'AFP dans l'est de la capitale, des avions du régime survolaient lundi matin le secteur alors que le quartier central des Abbassides est de nouveau animé.

Aucun bilan de ces raids n'a encore été établi.

Crédits photos : © AFP AMER ALMOHIBANY

Partager cet article

Pour en savoir plus