Primaire à droite : Juppé en tête, Fillon monte, Sarkozy baisse

Par , publié le | modifié le
Actualité
François Fillon, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy lors du second télévisé de la campagne de la primaire de la droite et du centre, le 4 novembre 2016 à Paris

Alain Juppé (-1) reste en tête des intentions de vote pour la primaire à droite à cinq jours du 1er tour, devant Nicolas Sarkozy (-5), en baisse, et François Fillon en forte hausse (+7), selon un sondage BVA diffusé mercredi.

Avec 37% d'intentions de vote parmi ceux qui se disent certains de participer à la primaire, le maire de Bordeaux accroît son avance sur l'ex-chef de l'Etat, en recul de 5 points à 29%, par rapport à une précédente enquête mi-septembre.

Nicolas Sarkozy, photographié lors d'un rassemeblement à Nice, perd cinq points dans les sondages

Nicolas Sarkozy, photographié lors d'un rassemeblement à Nice, perd cinq points dans les sondages

Grand vainqueur des débats télévisés pour la primaire, François Fillon gagne 7 points à 18%, mais reste 11 points derrière Nicolas Sarkozy. Bruno Le Maire est relégué à la 4e place avec 9% (-2) des intentions de vote, Nathalie Kosciusko-Morizet est stable à 4%, selon cette enquête pour Orange et la presse régionale.

Nicolas Sarkozy conserve cependant l'avantage auprès des sympathisants des Républicains (LR), les plus susceptibles de voter à la primaire, avec 39% d'intentions de vote, contre 29% pour Alain Juppé et 19% pour François Fillon.

François Fillon, photographié, le 12 novembre 2016 à Bayonne, enregistre un bond de sept points dans les sondages

François Fillon, photographié, le 12 novembre 2016 à Bayonne, enregistre un bond de sept points dans les sondages

Plus de huit électeurs d'Alain Juppé (83%) et de Nicolas Sarkozy (84%) sur dix considèrent leur choix définitif, mais ce n'est le cas que de 66% de ceux de François Fillon.

Au second tour, Alain Juppé (+3) creuse également l'écart sur Nicolas Sarkozy (-3) et l'emporterait avec 59% des voix, contre 41% à l'ex-chef de l'Etat.

L'indice de participation à la primaire est évalué à 9% (+1) du corps électoral et 70% des personnes se disant certaines de voter affirment connaître précisément leur bureau de vote.

Photo combinée représentant les sept candidats à la primaire de la droite, (de gauche à droite Jean-Francois Cope, Francois Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frederic Poisson, Nicolas Sarkozy

Photo combinée représentant les sept candidats à la primaire de la droite, (de gauche à droite Jean-Francois Cope, Francois Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frederic Poisson, Nicolas Sarkozy

En cas de duel Sarkozy-Juppé au second tour, un quart des électeurs de Bruno Le Maire (24%) et de François Fillon (26%) se reporterait sur l'ex-chef de l'Etat, 47% de ceux de Fillon et 43% de ceux de Bruno Le Maire sur Alain Juppé.

Enquête réalisée en ligne du 3 au 13 novembre auprès de 9.206 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Les intentions de vote reposent sur les personnes certaines d'aller voter ayant exprimé une intention. Marge d'erreur de 1,4% à 3,3%.

Crédits photos : © POOL/AFP/Archives Eric FEFERBERG

Partager cet article