Texas : 15.000 vaches laitières tuées par le blizzard

Par , publié le
International Photo d'illustration. Des vaches dans un paysage de neige.
Photo d'illustration. Des vaches dans un paysage de neige.

Morts par milliers, traites rendues impossibles... les violentes tempêtes de neige qui se sont dernièrement abattues sur le Texas n'ont pas épargné les vaches laitières.

C'est l'association des laitiers texans qui a annoncé la nouvelle : les dernières tempêtes de neige, particulièrement violentes, qui se sont abattues sur le Texas ont provoqué une véritable hécatombe dans les troupeaux de vaches laitières, tuant environ 15.000 d'entre elles.

10% des vaches laitières du Texas décimées

Toutefois, ce bilan ne semble pas être définitif. Certains médias américains évoquent le nombre de 30.000 vaches mortes. Kirsten Voinis, une des porte-parole de l'association texane, précise que les fermiers "essaient toujours de dégager la neige, mais au moins elle s'est arrêtée de tomber". D'après elle, c'est 1 vache laitière adulte sur 10 qui a succombé au blizzard. Dans leur grande majorité, les bovins vivent et paissent en toute liberté, et leurs propriétaires n'ont pas eu le temps de les en protéger.

A LIRE AUSSITornades et tempêtes aux Etats-Unis : au moins 40 morts

Dès lors, que faire des carcasses ? Kirsten Voinis indique que contrairement aux pratiques habituelles, leur recyclage est rendu impossible par leur trop grand nombre. La porte-parole évoque, dans certains cas, leur enterrement pur et simple.

La production de lait affectée

Conséquence directe, une production laitière amoindrie naturellement par la perte de milliers d'animaux. Mais ces vaches doivent aussi être traites deux fois par jour. Les tempêtes ayant rendu nombre d'entre elles inaccessibles parfois pendant 2 journées, un autre problème se pose. Darren Turley, de l'association texane des laitiers, explique : "Lorsqu'une vache laitière n'est pas traite pendant une longue période, son lait commence à se tarir".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus