Terrorisme et délinquance : les policiers de la BAC mieux protégés

Par , publié le | modifié le
France
Photo d'illustration. Police et manifestation.

A partir d'aujourd'hui, les policiers membres des brigades anti-criminalité sont doté de nouvelles armes afin de faire face à la menace terroriste.

C'est un fait, les agents des brigades anti-criminalité (BAC) sont bien souvent les premiers à arriver sur les lieux d'un braquage à l'arme lourde, ou d'un attentat terroriste. Depuis les événements tragiques de 2015, que ce soit Charlie Hebdo, l'attaque de l'Hypercacher ou les dernières attaques de novembre, les policiers demandaient à être mieux équipés dans ces cas extrêmes.

Un nouveau fusil d'assaut pour les membres des BAC

C'est désormais chose faite, puisqu'à partir d'aujourd'hui, ils devraient être en mesure de parer plus efficacement à des attaques à la kalachnikov, par exemple. Dans un premier temps, les agents de Paris et sa région sont les premiers à recevoir un fusil d'assaut HK G36, plus précis mais aussi plus puissant que celui qui les équipait auparavant. Cette nouvelle arme prendra place dans chaque véhicule qui compose les BAS, à savoir 437 voitures.

Mais ce n'est pas tout, puisque si une riposte éventuelle promet d'être potentiellement plus efficace, la protection n'est pas en reste : un gilet vient s'ajouter au gilet pare-balles dont ils étaient déjà parés, et un bouclier de protection ainsi qu'un casque pare-balles viennent compléter ce nouvel équipement.

Une première livraison en présence de Bernard Cazeneuve

Lundi matin, le ministre de l'Intérieur a assisté à la première livraison de cette nouvelle arme et de ces outils de protection dans un commissariat du XXè arrondissement de la capitale.

Dans les prochains jours et semaines, toutes les régions devraient être livrées. Bernard Cazeneuve , dans un communiqué, indique : "Pour résumer, notre ambition consiste donc à apporter des moyens supplémentaires à des personnels mieux formés, dans le cadre d’une doctrine d’intervention adaptée à la réalité des menaces auxquelles nous sommes aujourd’hui confrontés". Puis, il termine : "Notre détermination à combattre partout en France, et notamment dans l’agglomération parisienne, le crime et la délinquance ne faiblira jamais : tel est aussi le message que je suis venu vous adresser, à vous qui êtes en première ligne, et à travers vous, à tous les Français".

Crédits photos : prochasson frederic / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus