Terrorisme : François Hollande appelle les Français à "refuser la peur"

Par , publié le | modifié le
France
François Hollande et Jean-Yves Le Drian le 25 juin 2015 à Paris

Lundi, à l'occasion d'une réception au ministère de la Défense, François Hollande a notamment appelé les Français à "refuser la peur" face à la menace terroriste. Il a aussi insisté sur la force sentinelle dotée de 7000 militaires.

Plus de six mois après les attentats de Charlie Hebdo et quelques semaines à peine après celui survenu en Isère, la France ne peut exclure d'être de nouveau ciblée en son sein par une nouvelle attaque terroriste. Mais si la vigilance doit être de mise, elle ne doit pas se marier à la peur, comme l'a indiqué le président Hollande lundi lors d'une réception au ministère de la Défense.

L'exécutif a ainsi appelé le peuple français à "refuser la peur" face au terrorisme, un sentiment qui représenterait selon lui le "pire poison" qui soit dans la démarche du "vivre ensemble". En ajoutant que, pas si loin des frontières hexagonales, réside un terrorisme fondamentaliste qui "détruit, assassine, massacre et viole, au Moyen-Orient, au Maghreb, en Afrique subsaharienne mais aussi sur notre sol".

François Hollande : "La peur nous conduirait à abandonner ce que nous avons de plus cher"

Dans des propos repris par LINFO.re, François Hollande a évoqué les possibles conséquences d'un abandon aux craintes et à la panique : "La peur nous conduirait à abandonner ce que nous avons de plus cher : nos libertés, notre capacité à vivre ensemble, notre respect des uns et des autres." Le président de la République n'a d'ailleurs pas manqué de rendre hommage aux armées œuvrant aussi bien sur le territoire national qu'à l'étranger.

7 000 militaires sollicités pour l'opération Sentinelle

Il est aussi revenu sur les attentats de janvier, en parlant d'une menace qui n'avait jamais été aussi élevée dans l'histoire récente de France. Menace qui amènera d'ailleurs à la mobilisation en urgence de 10 000 soldats. Depuis, ce sont 7 000 soldats qui sont sollicités en permanence dans le cadre de l'opération Sentinelle, laquelle consiste à surveiller et protéger les sites dits sensibles, dont juifs. Enfin, François Hollande a salué la mémoire des soldats ayant péri en mission en ayant de même une pensée pour leurs familles ayant que les blessés : "Le 14 juillet c'est une journée d'unité, d'unité de la France autour de son armée."

Crédits photos : © POOL/AFP DOMINIQUE FAGET

Partager cet article

Pour en savoir plus