Terrorisme, accidents : le nombre de Français inquiets des risques augmente

Par , publié le
Société
Des fleurs devant la salle de spectacles du Bataclan, à Paris.

Une enquête menée pour la Croix-Rouge révèle que 55% des Français ont peur d’être confrontés à un risque les mettant en danger.

L'Ifop a réalisé une enquête pour le compte de la Croix-Rouge française à la fin du mois dernier. Le sujet : le besoin de se former aux comportements qui sauvent.

L'enseignement principal est que 55% des Français craignent d’être confrontés à un risque les mettant en danger. Les derniers attentats ayant frappé notre sol ont fait bondir ce taux par rapport à 2010.

Les attentats, vecteurs d'inquiétude

En 2010, dans le cadre de cette même enquête, 38% des personnes interrogées se disaient inquiètes. Et être confronté à un accident de la vie courante (accident domestique, sportif, sur un trottoir,...) était alors la principale crainte.

Pour 70% de ces 55% de Français, les derniers attentats (Charlie Hebdo, 13 novembre 2015) sont la cause de cette montée de l'inquiétude générale.

Un manque d'information sur les gestes qui sauvent

Malgré le fait que 2 Français sur 3 se disent sensibilisés aux risques domestiques, seuls 35% pensent être assez informés sur quoi faire en cas de fait majeur, par exemple un attentat, une explosion ou encore une prise d'otages. Pire, 1 sur 5 seulement envisage une formation aux premiers secours.

Grande cause nationale 2016, la formation aux gestes qui sauvent est justement à l'honneur ce samedi 12 novembre, 1 an quasiment jour pour jour après les attentats de Paris. La liste des lieux dispensant cette initiation est disponible sur le site de la Croix-Rouge.

Crédits photos : Guillaume Louyot Onickz Artworks / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus