Taylor Swift : accusée de plagiat, la juge rejette la plainte en citant la chanteuse

Par , publié le | modifié le
People Taylor Swift. Capture d'écran du clip Blank Space.
Taylor Swift. Capture d'écran du clip Blank Space.

Accusée d'avoir plagié le titre "Haters Gonna Hate" du musicien Jesse Braham pour son morceau "Shake It Off", la chanteuse Taylor Swift a vu la plainte rejetée par la justice américaine. Laquelle a rendu son verdict d'une manière peu commune.

Il y a de cela quelques semaines, l'artiste Jesse Braham, dont Google semble davantage se souvenir pour cette affaire que pour sa carrière professionnelle, accusait la chanteuse Taylor Swift d'avoir plagié son morceau Haters Gonna Hate pour concevoir Shake It Off.

Selon Jesse Braham, Taylor Swift lui aurait en effet dérobé pas moins de "92% du contenu" de sa chanson déposée en 2013. Et pour réparer ce supposé préjudice, le musicien lui avait demandé 42 millions de dollars en requérant également de la chanteuse qu'elle mentionne son nom sur chaque exemplaire de Shake It Off.

Taylor Swift accusée de plagiat par Jesse Braham : le juge donne tort au plaignant

Et la juge Standish d'avoir non seulement rejeté la plainte de Jesse Braham, mais également rendu son verdict en citant l'œuvre de Taylor Swift, ici en version originale rapportée par CNN : "At present, the court is not saying that Braham can never, ever, ever get his case back in court. But, for now, we have got problems, and the court is not sure Braham can solve them. As currently drafted, the complaint has a blank space— one that requires Braham to do more than write his name. And, upon consideration of the court’s explanation in Part II, Braham may discover that mere pleading BandAids will not fix the bullet holes in his case. At least for the moment, defendants have shaken off this lawsuit".

Un verdict fort en références

Ce qui donne en français : "À l'heure actuelle, la cour n'affirme pas que Braham ne pourra jamais, jamais, jamais voir son dossier être de nouveau étudié devant la justice. Mais pour le moment, nous avons des problèmes, et la cour ne pense pas que Braham soit en mesure de les résoudre. Tel que cela a été rédigé, la plainte comporte un espace vide qui demandera à Braham d'y insérer davantage que son nom. Et, après avoir examiné l'explication de la cour dans la seconde partie, Braham va pouvoir se rendre compte que de simples pansements ne pourront pas soigner les trous faits par les balles dans son cas. Du moins pour le moment, la défense s'est débarrassée de ce procès." En d'autres termes, le plaignant n'a pas apporté suffisamment de preuves évidentes de plagiat, et est invité à fournir de nouveaux éléments pour voir ce dossier être rouvert à une date ultérieure.

Crédits photos : Taylor Swift. Capture d'écran du clip Blank Space.

Partager cet article

Pour en savoir plus