Les taxis parisiens ont leur appli pour concurrencer les VTC

Par , publié le
Transports Un taxi parisien (photo d'illustration)
Un taxi parisien (photo d'illustration)

Mercredi, la mairie parisienne a dévoilé la nouvelle mouture de Paris Taxis, une application mobile pour les chauffeurs et leurs clients. Objectif : faire de l'ombre aux VTC.

Paris Taxis met désormais en relation chauffeurs et clients. Avec cette application dévoilée hier par la mairie de Paris, la corporation qui se trouve en pleine concurrence avec les VTC espère voir son retard numérique se réduire.

Paris Taxis, une application repensée

Certes, l'outil existait déjà depuis deux ans. Mais avec l'aide conjointe de la mission gouvernementale Le.Taxi, et de la préfecture de Paris, l'application en fédère cette fois-ci plusieurs autres pour plus d'efficacité.

Disponible pour appareils fonctionnant sous systèmes d'exploitation iOS et Android, sa refonte a nécessité un budget de "250.000 à 300.000 euros" depuis le début de l'année 2015, indique Challenges.fr.

Comment fonctionne-t-elle ?

"Ce registre de disponibilité des taxis en Open Data permettra aux clients de repérer et de commander les taxis enregistrés à partir d'un smartphone", précise la mairie dans un communiqué. Concrètement, une fois lancée, l'écran montre quels taxis sont disponibles à proximité, voire beaucoup plus loin. Entre autres avantages, les frais d'approche ne sont pas pris en compte. Mais Paris Taxis précise également de combien de places dispose le véhicule qui vous intéresse, ainsi que son éventuelle prise en charge des personnes à mobilité réduite ou encore des animaux. Enfin, le client peut aussi connaître le ou les moyens de paiement possibles pour régler la course.

Si côté clients, la popularité du service devrait rapidement être à l'ordre du jour, il reste à savoir si les chauffeurs vont y adhérer. Car sur les 3.500 taxis inscrits sur le service, il s'avère que seuls 1.300 sont "véritablement actifs", indique la mairie. Mais aussi en-dehors de la capitale, puisque cet "agrégateur qui rassemble plusieurs plateformes de mise en relation de clients et de chauffeurs", comme le dit l'adjoint à la ville Christophe Najdovski, fonctionne sur l'ensemble du territoire.

Crédits photos : Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus