Un taxi géant volant sans pilote dans les cartons d'Airbus

Par , publié le
Tech
Vision d'artiste du futur des déplacements urbains par Airbus

Les moyens de transport du futur se conjuguent d'ores et déjà au présent pour Airbus Helicopters, qui planche sur des concepts de véhicules autonomes.

Pour l'avionneur Airbus, le futur est en marche. Avec la croissance toujours plus forte de la densité urbaine, et donc des embouteillages logiquement générés, le groupe a levé le voile sur des projets de véhicules volant d'abord avec un pilote, mais qui pourraient devenir autonomes quand la législation s'y prêtera.

CityAirbus, le taxi volant

C'est via son webzine Forum que l'avionneur a dévoilé sa vision du futur des transports dans les grandes villes. Cela fait deux ans que la filiale Airbus Helicopters travaille à ce qui ressemble à un mélange entre taxi et drone, et qui a pour nom de projet CityAirbus.

Le taxi volant d'Airbus ,vue d'artiste

Le taxi volant d'Airbus, vue d'artiste

Il s'agit d'un taxi car il pourra transporter plusieurs personnes à la fois. Ses larges hélices évoquent quant à elles un drone, mais qui dit drone dit appareil sans pilote ? Au départ il y en aura bien un, "pour pouvoir entrer rapidement sur le marché". Puis, une modification de la législation aidant, il pourrait devenir autonome. Marius Bebesel, pour Airbus Helicopters, reconnait toutefois que subsiste encore à ce jour le problème de "savoir comment ces véhicules pourront communiquer entre eux ou comment être surs qu'ils ne seront pas piratés".

Mais pour Tom Enders, patron d'Airbus, il ne s'agit pas pour autant de science-fiction : "Je ne suis pas un fan de Star Wars mais il n'est pas fou de penser qu'un jour nos grandes villes auront des voitures volantes qui circuleront dans les airs. Ainsi, dans un futur proche, nous utiliserons nos smartphones pour réserver une place dans des taxis volants autonomes et qui atterriront juste devant notre porte d'entrée. Et tout ça, sans pilote".

Vahana, le véhicule autonome individuel

Autre projet en cours, un véhicule individuel qui répond au nom de Vahana, et dont le premier test en vol devrait être effectué avant la fin de l'année prochaine. Si sur terre les voitures autonomes ont déjà fait leurs preuves, il reste encore des barrières technologiques et aussi légales à franchir.

Dernier concept en cours de développement, Skyways, ou la livraison par drones non pas de personnes cette fois, mais de marchandises. Le Huffington Post relève que "D'ici l'été 2017, Airbus va pouvoir tester un système global de livraison par drone au sein du campus de l'université nationale de Singapour". L'objectif ici est d'assurer le transport au "dernier kilomètre".

Crédits photos : Airbus

Partager cet article