Tarn : l'employée d'une boulangerie retrouvée mortellement poignardée

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un véhicule de la police.
Illustration. Un véhicule de la police.

Samedi matin dans le Tarn, le corps sans vie d'une boulangère d'une cinquantaine d'années a été retrouvé dans un hangar. Les autorités ne semblent exclure aucune piste, à l'exception de l'acte terroriste.

Un certain nombre de zones d'ombre semblent entourer ce drame. Samedi matin, l'employée d'une boulangerie du Tarn a été découverte sans vie dans un hangar, après que cette femme d'une cinquantaine d'années a vraisemblablement succombé à des coups de couteau.

Il est aux environs de 8h30 lorsque cette employée de 53 ans s'apprête à débuter sa tournée du pain. Elle prend alors la direction d'un hangar situé à une trentaine de mètres derrière la boulangerie, et ce afin de pouvoir rejoindre une voiture et ainsi démarrer sa distribution.

Une boulangère de 53 ans retrouvée sans vie dans un hangar

Nos confrères de ladepeche.fr, qui rapportent l'information, poursuivent en évoquant une tournée qui n'aura vraisemblablement jamais eu lieu. Vers 10h00, les collègues de cette boulangère sont alertés par des clients d'un retard dans la distribution de pain. En se rendant à leur tour dans le hangar, ces employés y découvrent le corps inanimé de la quinquagénaire.

Les secours ont été appelés sur place, incluant la police et les sapeurs-pompiers. Rapidement arrivés sur les lieux, ils auront pu relever des blessures au couteau sur le corps de la victime, laissant ainsi à penser à une agression mortelle à l'arme blanche.

L'acte terroriste exclu

Des sources proches de l'affaire semblent privilégier le crime crapuleux, même si les autorités n'apparaissent écarter aucune piste en exceptant toutefois celle de l'acte terroriste. Il en reviendra à la police judiciaire de Toulouse et au commissariat de Carmaux, chargés de l'enquête, de déterminer les circonstances précises des faits.

Il est attendu qu'une autopsie du corps de la femme soit prochainement pratiquée, si elle n'a pas déjà eu lieu, afin de pouvoir établir les causes exactes de sa mort. Pour l'heure, on ignore encore si la boulangère a bien été attaquée, et si oui, par combien d'individus. Le ou les responsables supposés de son agression demeurent introuvables aux dernières nouvelles.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article