Tabac : une interdiction totale approuvée par plus d'un Français sur quatre

Par , publié le
Société Photo d'illustration. Un homme fumant une cigarette.
Photo d'illustration. Un homme fumant une cigarette.

Un sondage CSA réalisé pour Direct Matin révèle que plus d'un Français sur quatre serait favorable à une interdiction totale de vente ou de consommer du tabac sur le territoire.

S'il semble s'agir là d'une pure utopie, l'interdiction totale de vendre ou de consommer du tabac apparaît comme une réjouissante perspective pour une frange non négligeable de Français. Une observation intervenant alors que 160.000 personnes ont accepté de relever le défi du "Moi(s) sans tabac".

Dans un sondage conduit par l'Institut CSA pour le compte de Direct Matin, on apprend ainsi qu'un Français sur quatre (27%) est favorable à la fin du commerce et de l'usage du tabac dans l'Hexagone. Les non-fumeurs se veulent légèrement plus nombreux (29%) à valider la perspective.

Interdiction totale du tabac : 29% de non-fumeurs disent oui

Jérémie Piquandet, directeur de clientèle au pôle Society chez CSA, explique que, en englobant toutes les tranches d'âge, "il existe un consensus sur l’interdiction du tabac. Les Français, de plus en plus préoccupés par leur santé, sont prêts à envisager cette mesure extrême et, évidemment, infaillible".

On apprend au passage que 24% des personnes interrogées sont en accord avec la hausse du prix du paquet de cigarettes. Là aussi, les non-consommateurs représentent une proportion plus forte (27%), alors que les adeptes du tabac sont 15% à désapprouver cette augmentation de tarif.

Prévention contre le tabagisme : pas si utile ?

Pour 24% des sondés, la mesure la plus adaptée pour lutter contre le tabagisme est le remboursement intégral des aides au sevrage. Les non-fumeurs ne sont que 18% à penser de même, contre 39% des consommateurs de cigarettes. À l'inverse, seuls 10% des Français interrogés estiment utiles les campagnes de prévention contre le tabagisme.

On remarque de même que l'interdiction de fumer dans les lieux publics n'est validée que par un peu plus d'un Français sur 10 (12%), et que seuls 3% de sondés jugent efficace l'interdiction de la cigarette dans les œuvres culturelles. Exemple récent, la bande-annonce de la pièce Croque-Monsieur diffusée sur France 2 où, contrairement à la vidéo présente sur internet, Fanny Ardant n'apparaît pas avec un verre d'alcool dans une main et une cigarette dans une autre.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus