Syrie : l'Etat Islamique perd un de ses fiefs et recule

Par , publié le
International De la fumée s'élève de Leramun, quartier tenu par les rebelles à Alep, pendant une opération de l'armée du régime, le 26 juillet 2016
De la fumée s'élève de Leramun, quartier tenu par les rebelles à Alep, pendant une opération de l'armée du régime, le 26 juillet 2016

La coalition internationale luttant contre l'Etat Islamique en Syrie aurait, hier, remporté une victoire en parvenant à reprendre le fief de Minbej à l’organisation terroriste contrainte de reculer. Les rebelles annoncent, par ailleurs, avoir brisé le siège d'Alep.

Alors que les tentatives diplomatiques pour sortir la Syrie du conflit sont au point mort, les combats ne cessent sur le terrain. Hier, une coalition formée par des combattants kurdes et arabes, appuyés par les Etats-Unis, a annoncé avoir repris le "contrôle quasi total" de la ville de Minbej. Cette ville située dans la province d'Alep était l'un des bastions de l'Etat Islamique au nord de la Syrie, près de la frontière turque.

Prise de Minbej après deux mois d'offensive

La reprise de la ville de Minbej aux mains de l'Etat Islamique en Syrie intervient après deux mois d'offensive de la part des Forces Démocratique Syrienne (FDS). L'offensive lancée contre le fief de l'Etat Islamique avait débutée le 31 mai dernier. Selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme (OSDH), la ville serait désormais sécurisée à "90 %". Les forces sur place recherchent les dernières poches de résistance encore actives.

Minbej en Syrie. Capture d'écran de Google Maps.

Minbej en Syrie. Capture d'écran de Google Maps.

La reprise de Minbej est une victoire importante car la ville était considérée comme le principal carrefour d'approvisionnement de l'Etat Islamique en Syrie depuis la Turquie vers le bastion de Raqqa, considéré comme la capitale du groupe terroriste. Cette prise devrait permettre de couper le principal axe d'approvisionnement de l'Etat Islamique. Armes, argent, provisions et combattants transitaient effectivement par Minbej depuis la Turquie voisine.

Les rebelles syriens annoncent avoir brisé le siège d'Alep

Un peu plus à l'ouest, les groupes djihadistes anti Bachar al-Assad ont annoncé qu'ils avaient réussi à briser le siège de la ville d'Alep. La coalition de l'opposition, qui se trouve à l'étranger, a tweeté "les rebelles ont brisé le siège". Le groupe islamique Ahrar al-Cham assure de son côté, toujours via Twitter, que l'avancée de leurs troupes "leur a ouvert la voie vers Alep".

Depuis trois semaines, les forces gouvernementales imposent un siège aux quartiers d'Alep tenus par les djihadistes de l'opposition. Alep est un enjeu de taille dans ce conflit. Cependant, l'OSDH s'est montré moins enthousiaste que les djihadistes. Bien que confirmant que des rebelles avaient réussi à faire une jonction avec d'autres djihadistes, l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme souligne que "la route d'approvisionnement n'est pas encore sécurisée".

Crédits photos : © AFP/Archives GEORGE OURFALIAN

Partager cet article

Pour en savoir plus