Syrie : l'Etat Islamique a perdu gros et recule

Par , publié le
International Des troupes syriennes déployées dans la ville syrienne de Palmyre le 24 mars 2016
Des troupes syriennes déployées dans la ville syrienne de Palmyre le 24 mars 2016

La journée d'hier a été particulièrement cuisante pour l'Etat Islamique en Syrie. Le groupe terroriste a perdu l'un de ses dirigeants les plus importants et a concédé beaucoup de terrain dans la ville de Palmyre.

L'armée syrienne a hier marqué les esprits en remportant une importante victoire. Les troupes gouvernementales ont effectivement pu reprendre une grande partie de la mythique ville de Palmyre au groupe terroriste ainsi que son aéroport stratégique. Les américains ont, de leur côté, annoncé qu'ils pensent avoir tué l'équivalent du ministre des Finances de l'Etat Islamique.

L'armée syrienne reprend la ville de Palmyre

Depuis plusieurs jours, les forces du régime de Bachar al-Assad ont lancé une attaque d'envergure contre les terroristes de l'Etat Islamique retranchés dans la ville de Palmyre. Appuyée par les raids de l'aviation russe, l'armée syrienne a pu reprendre ce bastion stratégique pris par l'Etat Islamique il y a 8 mois de cela.

Dans une interview à la chaine de télévision officielle, une source militaire syrienne précisait : "Nos forces armées, en coordination avec les miliciens des Forces de défense nationale, ont pris le contrôle de l'ancienne citadelle de Palmyre, après avoir infligé de lourdes pertes aux terroristes de Daech". Les troupes gouvernementales ont pris le plus grand soin possible à préserver ce qu'il reste du riche patrimoine archéologique de la cité de Palmyre. Les djihadistes de l'Etat Islamique ont cependant détruit, ces derniers mois, une partie de ce patrimoine unique inscrit à l'Unesco.

Les Etats-Unis pensent avoir tué un important responsable de l'EI

Ashton Carter, le secrétaire à la défense américain, a hier déclaré dans une conférence de presse : "Nous éliminons systématiquement le cercle des dirigeants de l'État islamique, et l'armée américaine a tué plusieurs terroristes clés de l'EI cette semaine, dont, nous pensons, Haji Imam (surnom de Abdel Rahmane al-Qadouli, ndlr) qui était l'un des principaux responsables de l'EI, agissant comme leur ministre des Finances et responsable de plusieurs complots extérieurs".

Le secrétaire à la défense a par ailleurs ajouté que sa mort porterait "un coup de frein aux capacités de l'EI à conduire des opérations en Irak et en Syrie, et à l'étranger". Les forces irakiennes infligent elles aussi des dommages au groupe terroriste en Irak. L'armée irakienne souhaite reprendre Mossoul, le fief de l'Etat Islamique en Irak. Les militaires ont déjà repris plusieurs localités stratégiques situées à une soixantaine de kilomètres de la capitale de l'Etat Islamique en Irak.

Crédits photos : © AFP STR

Partager cet article

Pour en savoir plus