Syrie : les avions belges iront combattre l'Etat Islamique

Par , publié le
International
Charles Michel, le premier ministre belge.

Le gouvernement belge a pris la décision de faire participer ses avions de combats à la lutte contre l'Etat Islamique en Syrie. La décision doit toutefois être validée par le parlement.

La décision du gouvernement belge, prise lors d'un conseil des ministres, permettra donc au pays de rejoindre la coalition anti-Etat Islamique en Syrie. Le territoire sur lequel interviendront les avions belges en Syrie sera cependant limité aux zones contrôlées par le groupe terroriste qui avait revendiqué les attentats de Bruxelles le 22 mars dernier.

Une intervention qui ne débutera pas avant le 1er juillet

Le porte-parole de Charles Michel, le Premier ministre belge, a précisé qu'il s'agirait d'un "engagement limité aux parties de la Syrie qui sont sous contrôle de l’EI et d’autres groupes terroristes et qui échappent au contrôle effectif du gouvernement syrien, avec pour objectif de détruire les refuges de ces groupes".

L'intervention des avions belge en Syrie ne se fera cependant pas avant le 1er juillet. La Belgique participe effectivement à une coalition anti-Etat Islamique en alternance avec les Pays-Bas. Actuellement, ce sont les avions de combat hollandais qui sont déployés et la Belgique devra patienter jusqu'à la prochaine rotation prévue au 1er juillet. La Belgique avait assuré la précédente rotation entre octobre 2014 et juin 2015.

La Belgique enverra 6 chasseurs F16 combattre en Syrie

A la demande pressante des Etats-Unis qui exigent de ses partenaires d'en faire davantage afin d'intensifier la lutte contre les groupes terroristes en Syrie et en Irak, la Belgique devrait donc déployer, début juillet, 6 avions de chasse de type F16.

Les Pays-Bas ont, eux-aussi, décidé, à la demande des Etats-Unis, d'étendre leurs frappes aériennes à la Syrie. Il s'agira donc d'une première pour la Belgique et les Pays-Bas qui n'avaient, pour le moment, mené que des missions sur le territoire irakien.

Plusieurs pays participent à la lutte contre l'Etat Islamique et certains autres groupes terroristes en Irak et en Syrie. Les Etats-Unis mènent une coalition qui rassemble la France, le Canada, l'Australie, les Pays-Bas, la Belgique et la Jordanie. Cette coalition lutte simultanément dans les deux pays. Le Danemark et la Grande Bretagne n'interviennent qu'en Irak alors que la Turquie, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn combattent en Syrie. La Russie, l'Iran et le Liban, alliés de la Syrie et de son président, luttent aussi très activement sur le territoire syrien.

Partager cet article

Pour en savoir plus