Syndrome du tourniquet : le pied de sa fille en photo pour sensibiliser l'opinion

Par , publié le | modifié le
Société Les pieds d'un bébé (photo d'illustration)
Les pieds d'un bébé (photo d'illustration)

Le père d'une fillette victime du syndrome du tourniquet a posté sur Facebook le pied meurtri de son enfant afin de sensibiliser l'opinion sur cette infection.

Le 21 janvier dernier, Scott et sa femme prennent peur en découvrant le pourquoi des pleurs de leur fille Molly. Quand ces parents viennent auprès de leur enfant pour la calmer, ils remarquent pour commencer que sa température corporelle est particulièrement haute, et sa mère Jess de lui retirer ses chaussettes afin de lui permettre de se refroidir.

C'est à ce moment là que Scott et Jess découvrent que l'un des orteils de Molly étaient en train de subir ce que l'on appelle le syndrome du tourniquet (également désigné sous le nom sz "cheveu étrangleur"). Il s'agit là de l'enroulement d'un cheveu autour d'un orteil pouvant conduire à stopper la circulation sanguine. La mère de la fillette parviendra toutefois à retirer ce cheveu à l'aide de pincettes et d'une loupe en l'espace de quelques minutes.

États-Unis : il poste sur Facebookle pied de sa fille victime du "cheveu étrangleur"

La père de Molly a posté la photo du pied de cette dernière sur le réseau social Facebook afin de sensibiliser l'opinion sur cette infection. Scott indique que le cliché a été pris plus ou moins 45 minutes après le retrait du cheveu. Et s'il déplore que le cheveu soit parvenu à couper la peau de sa fille tout autour de son orteil, ce père reconnaît que les conséquences auraient possiblement été pires si Molly avait été traitée plus tardivement ou si le cheveu était apparu hors d'atteinte.

Un syndrome rare pouvant couper la circulation sanguine

Après avoir emmené leur fillette chez le médecin, qui leur a donc appris l'existence du syndrome du tourniquet ne touchant apparemment qu'un nombre restreint d'enfants, Scott et Jess se sont vus conseiller de systématiquement vérifier les orteils de Molly quand celle-ci se montre inconsolable. Une semaine après cet incident, Scott s'est réjoui que son histoire ait été partagée dans de nombreux médias dans le monde entier, en espérant ainsi que l'orteil de Molly puisse en sauver un autre un jour prochain.

Crédits photos : Grzegorz Placzek/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus