Suspecté de filmer ses élèves, le directeur met fin à ses jours

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration
Photo d'illustration

Un directeur d’école, soupçonné de filmer les enfants à leur insu avec un système de vidéosurveillance installé dans son école, a mis fin à ses jours lundi.

Le directeur d’une école élémentaire d’Évry n’a pas supporté les forts soupçons qui pesaient contre lui. L’homme, qui était soupçonné de filmer les enfants à leur insu à l’aide d’un système de vidéo découvert par les élèves eux-mêmes, a mis fin à ses jours en se jetant sous un RER le lundi 8 février.

Des caméras pour filmer les « petites filles »

Selon une source proche de l’enquête citée par LCI, le système de vidéosurveillance avait été découvert vendredi. Ce dernier aurait été utilisé pour filmer les enfants en classe et dans les locaux de l’école et principalement « les petites filles ».

À la suite de cette découverte, une enquête avait été ouverte contre lui par le parquet des mineurs de la ville d’Évry pour déterminer le but exact de l’installation de ce système de caméras vidéo.

Le directeur disparaît puis se suicide

Suite à cette découverte, l’homme ne s’était pas présenté à l’école ce lundi. Les enquêteurs tentent alors de le retrouver à son domicile, mais il ne s’y trouve pas. Plus tard, ils apprendront qu’un homme qui s’est suicidé en se jetant sous un RER au Coudray-Montceaux dans l’Essonne est en fait le directeur de l’école.

Selon une source proche du dossier, l’homme exerçait depuis environ 10 ans au sein de l’école Maréchal-Leclerc où sont scolarisés environ 130 enfants et n’avait « jamais posé de problème ». Une conférence de presse sera donnée par le procureur d’Évry dans la journée pour donner davantage de détails sur l’affaire.

Partager cet article

Pour en savoir plus