Sur Pluton, une étrange croix formée par l'azote

Par , publié le | modifié le
Sciences Sur la droite, la croix de Pluton.
Sur la droite, la croix de Pluton.

Dans la plaine de Spoutnik, sur Pluton, les dernières photos du survol ont révélé la présence d'une bien étrange croix. Il pourrait s'agir de remontées d'azote.

La sonde New Horizons n'est déjà plus dans le proche voisinage de la planète naine Pluton, mais les dernières photos sont parvenues la veille de Noël aux scientifiques sur Terre. Lors de son dernier survol, des photos prises de la plaine Spoutnik laissent apparaître une bien étrange croix.

Dans la plaine Spoutnik, d'où vient cette croix ?

Cette région de la planète est constituée de glace, sur laquelle figurent de très nombreuses "cellules" de 15 à 40 kilomètres de diamètres. Et dans ce paysage assez régulier dans son "dessin", cette croix fait figure d'exception. D'abord intrigués, les scientifiques pensent qu'il s'agit là de traces de remontées de glace d'azote, un peu à la manière d'une gigantesque lampe à lave : présente dans le sous-sol, "elle est chauffée par la faible chaleur interne de Pluton. La glace plus chaude remonte en surface, se refroidit et s’enfonce à nouveau dans le sol", peut-on lire dans Sciences & Avenir.

Les bulles de gaz, en remontant, sont d'après les calculs susceptibles de "fusionner et de former des marges au niveau de leurs intersections". En l'espèce, la croix serait un point de jonction ancien, point de rencontre entre 4 cellules de convection.

New Horizons, en route vers la ceinture de Kuiper

Mais si les images nous parviennent encore, New Horizons a désormais un tout autre objectif, la ceinture de Kuiper. Il s'agit d'une zone dans laquelle abondent les astéroïdes. A la fin de l'été, une astronome du LESIA Observatoire de Paris confiait à son sujet : "Les objets de la ceinture de Kuiper se sont formés très loin du Soleil, ils sont les vestiges des 'briques' qui ont formé les corps du Système solaire comme la Terre".

Pour le moment, un objet d'une quarantaine de kilomètres de diamètres est choisi, mais cet objectif pourrait encore changer. Quoi qu'il en soit, le voyage vers les confins du système solaire prendra encore 3 années.

Crédits photos : NASA/JHUAPL/SwRI

Partager cet article

Pour en savoir plus