Super Nanny : Rappel à l'ordre et recommandations du CSA

Par , publié le
Télévision
Sylvie Jenaly, la "Super Nanny" de NT1

Après avoir été saisi par des téléspectateurs dénonçant les méthodes éducatives de Super Nanny, le CSA a décidé de ne pas sanctionner l’émission, mais a tenu à lui rappeler quelques bonnes pratiques.

En novembre dernier Bernadette Gautier, thérapeute d’une association d’aide à la parentalité, lançait une pétition et alertait le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) sur les pratiques éducatives jugées « violentes » et « dégradantes » diffusées dans l’émission Super Nanny de TF1 et NT1.

Après quelques semaines d’enquête, le CSA vient de rendre son verdict et, s’il n’a pas condamné l’émission, a tout de même tenu à donner quelques recommandations aux diffuseurs.

Cinq conseils à Super Nanny

C’est via un communiqué que le CSA a fait part de sa décision et a dressé une liste de 5 conseils que l’émission devra suivre sous peine de sanctions ultérieures. Dans un premier temps, le CSA insiste sur « l’impact que le tournage, la diffusion et les rediffusions de l’émission pourraient avoir sur les jeunes participants et les téléspectateurs ».

Pour limiter cet impact, l’autorité demande d’abord aux producteurs de « redemander l’accord des participants avant une éventuelle rediffusion ou une nouvelle mise à disposition de l’émission (…) pour tenir compte du développement de l’enfant » tout en faisant « preuve d’une vigilance particulière vis-à-vis de scènes susceptibles de gêner l’enfant ».

L’enfant ne doit pas toujours être pointé du doigt

Le CSA donne également des précisions sur la manière qu’a l’émission de présenter les problèmes rencontrés par les familles et demande de « veiller à ce que le comportement de l’enfant ne soit pas présenté comme l’unique source de difficulté et que l’enfant ne soit pas réduit à son comportement problématique ».

NT1 et TF1 devront également « sensibiliser les téléspectateurs à l’existence de différentes manières d’aborder le processus éducatif », « garder à l’esprit que certains parents rencontrant des difficultés familiales plus sérieuses pourraient voir, dans les conseils proposés, des solutions adaptées à tout conflit au lieu de se tourner vers un spécialiste ».

Alors que l’interdiction de diffuser a un temps été évoquée, Super Nanny pourra continuer à venir en aide aux familles en difficulté. Sylvie Jenaly, la « star » de l’émission, a tenu à saluer la décision du CSA sur son compte Twitter.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus