Des substances toxiques dans les petits pots pour bébé

Par , publié le
Santé Un bébé (photo d'illustration)
Un bébé (photo d'illustration)

Une étude de l'Anses alerte sur la présence de substances toxiques à des doses qui peuvent présenter un risque dans la nourriture pour jeunes enfants.

Il n’y a pas que des bonnes choses dans les petits pots pour bébés. D’après une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), des substances polluantes ont été décelées dans l’alimentation pour les enfants de moins de 3 ans.

670 substances analysées

Pour effectuer son étude, l’Anses n’y est pas allée avec le dos de la cuillère puisqu’elle a tenté de déceler la présence de 670 substances considérées comme dangereuse dans 5 484 produits pour enfants en bas âge que s’est procuré l’agence.

Si, pour 97% des substances recherchées, le risque peut-être écarté, il existe 16 substances qui nécessitent une réduction de l’exposition dont 9 doivent être traitées en priorité.

Métaux lourds et PCB

L’Anses tire la sonnette d’alarme sur la présence de métaux lourds connus pour être toxiques pour la santé comme l’arsenic retrouvé dans les petits pots à base de légumes et de poisson, le riz et les céréales, le nickel présent dans des produits à base de chocolat et le plomb dans les légumes et l’eau. L’Anses évoque également les dioxines, le furane et les polychlorobiphényles (PCB) utilisés comme lubrifiants ou revêtements imperméables. Des produits très peu biodégradables qui s’accumulent dans les tissus des espèces qui les ingèrent, notamment les poissons.

L’Anses précise que la plupart de ses substances proviennent d’une pollution environnementale ou produite par la pollution induite par l’homme. Pour éviter la contamination, l’agence demande aux particuliers de ne pas commencer la diversification alimentaire de l’enfant avant ses 6 mois. Une alimentation variée permettra d’éviter une exposition prolongée aux substances dangereuses.

Crédits photos : Grzegorz Placzek/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus