Strasbourg : les buralistes ne veulent pas du paquet neutre

Par , publié le
France
Les buralistes farouchement opposés au paquet neutre

Samedi à Strasbourg, une trentaine de professionnels ont protesté contre la mise en place prochaine des paquets de cigarettes neutres, et ce en déployant des faux emballages dans un bureau de tabac.

Cela fait des mois que les buralistes français tentent de faire entendre au gouvernement leur opposition au paquet neutre, approuvé par les députés en mars dernier. En juillet, des centaines de professionnels avaient manifesté contre cette mesure, et alors que l'Assemblée nationale prévoit d'examiner, le 17 septembre prochain, un projet de loi sur la traçabilité des paquets, les buralistes viennent une nouvelle fois extérioriser leur colère.

Samedi à Strasbourg, une trentaine de professionnels se sont donc livrés à une nouvelle manifestation, laquelle ciblait non seulement l'instauration du paquet neutre, mais également la hausse du prix du tabac ainsi que les trafics. En signe de protestation, ces buralistes ont notamment redécoré un bureau de tabac en y installant des centaines de faux paquets neutres.

Paquet neutre : des buralistes installent des faux à Strasbourg

Cette action va même s'étendre au-delà du week-end, puisque, comme nous en informent nos confrères de France Bleu, on attend une nuit blanche pour lundi soir devant la préfecture. Une journée d'action nationale devrait également se tenir le lendemain.

La crainte d'une fuite des clients vers l'Allemagne

L'une des mesures adoptées par le gouvernement prévoit ainsi la mise en place, en mai 2016 et dans les bureaux de tabac, de paquets de cigarettes neutres. En d'autres termes, ces paquets afficheront le même emballage et ce quelque soit la marque, avec une présence de cette dernière appelée à être peu prononcée sur la boîte. Laquelle n'intègrera au passage aucun logo. Des modifications bien trop radicales aux yeux des buralistes, qui redoutent ainsi que leurs clients aillent voir ailleurs, et en particulier en Allemagne où le paquet coûte un euro en moyenne moins cher qu'en France. Pour rappel, le Bas-Rhin compte actuellement 300 buralistes, avec 150 fermetures de bureaux de tabac opérées en l'espace de dix ans.

Partager cet article

Pour en savoir plus