Spotify reproche à Apple d'avoir refusé une mise à jour de son application iOS

Par , publié le
Mobile Spotify.
Spotify.

Dans un courrier daté qu'il y a quelques jours, le Suédois Spotify reproche Apple d'avoir refusé une mise à jour de son application iOS, et ainsi d'exercer une pratique anticoncurrentielle.

Disponible gratuitement sur périphériques iOS, l'application Spotify Music permet d'écouter de la musique en streaming sur tablette ou mobile. Mais il semblerait que depuis récemment, elle ne soit plus en odeur de sainteté sur l'environnement d'Apple.

On apprend ainsi, dans un courriel adressé à la firme de Cupertino le 26 juin dernier, que cette dernière a refusé la dernière mise à jour en date de Spotify Music pour iPhone et iPad. Pour la société suédoise, il ne semble s'agir ni plus ni moins qu'une nouvelle preuve que le géant américain souhaite favoriser Apple Music au détriment d'applications concurrentes.

Apple favoriserait son application musicale au détriment de Spotify

Le pourquoi de ce refus, comme le rapporte Le Monde, réside dans les conditions d'utilisation de l'App Store. Deux d'entre elles n'apparaissent ainsi pas du goût de Spotify. La première les contraint à verser une commission sur tous les abonnements souscrits depuis leur application. La seconde est l'impossibilité de recourir à une autre plate-forme de paiement pour notamment se soustraire à ces commissions, un choix qu'offre cependant Android.

Voilà pourquoi, pendant longtemps et dans un vraisemblable souci de contrecarrer ces conditions, l'abonnement Spotify était plus cher chez Apple qu'ailleurs (13 euros mensuels contre 10 chez la concurrence). Le problème se posant désormais pour Spotify est celui d'une application Apple Music dont l'abonnement coûte 10 euros quel que soit le support. En s'alignant sur ce tarif, le Suédois serait assuré d'essuyer des pertes.

Un refus justifié par "une violation évidente des règles"

La parade trouvée était celle d'une inscription à effectuer sur le site de Spotify et non plus sur la plate-forme d'Apple. Et l'entreprise co-fondée par Steve Jobs d'estimer que Spotify s'est livrée ici à "une violation évidente des règles", justifiant ainsi le refus de la nouvelle mise à jour de l'application :

"Nos règles s’appliquent à tous les développeurs. Nous ne les avons pas modifiées quand nous avons lancé notre service de streaming musical. Ironiquement, c’est désormais Spotify qui veut changer les choses en réclamant un traitement préférentiel." Spotify peut néanmoins encore espérer se maintenir sur l'App Store, en consentant ainsi à respecter toutes ses conditions d'utilisation.

Crédits photos : Denys Prykhodov / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus