Sony met fin à la cassette Betamax !

Par , publié le
Tech Un magnétoscope Betamax
Un magnétoscope Betamax

Après 40 années d’existence, Sony a pris la décision de mettre fin au format de cassette vidéo Betamax.

Les plus jeunes de nos lecteurs sont surement tombés dessus un jour en se demandant ce qu’ils pouvaient avoir devant les yeux. On peut les comprendre, car la cassette Betamax, créée par Sony en 1975 pour nous permettre d’enregistrer nos programmes préférés à la télévision a vite été détrônée par son concurrent direct, la VHS. Pourtant, la Betamax de Sony était toujours fabriquée par la firme nippone.

Plus pour longtemps, car Sony vient d’annoncer que le format allait tirer sa révérence en mars 2016. Retour sur un produit iconique de l’industrie audiovisuelle.

La Betamax battue à plate couture par la VHS

En 1975, Sony tente d’imposer un nouveau standard dans le domaine audiovisuel grand public. La firme lance alors la cassette et les magnétoscope Betamax. Le succès n’est pas immédiat, mais la marque, soutenue par Toshiba, vend tout de même 18 millions d’appareils dans le monde et 50 millions de K7 rien que sur l’année 1984.

Malheureusement pour Sony, Philiips entre dans la danse dès 1976 au Japon (1978 en France) avec le format VHS. Grâce à sa capacité d’enregistrement plus longue que le Betamax, la VHS grignotera peu à peu son concurrent au point d’entrer dans le langage courant.

Les spécialistes aiment la Betamax

Si le grand public a préféré le format VHS, les experts de l’audiovisuel ont toujours eu un petit faible pour la qualité d’image et de son fournie par la Betamax. À un tel point que les magnétoscopes compatibles se sont vendus jusqu’en 2002 et les « Betacam » sont toujours utilisées par certains professionnels, notamment à l’AFP.

Si Sony a subi un camouflet dans le domaine des cassettes vidéo, la firme s’est depuis bien rattrapée en parvenant à imposer le Blu-Ray comme le nouveau standard de la vidéo grand public haute définition.

Crédits photos : Wikimedia Commons : Own work

Partager cet article

Pour en savoir plus