Des sondages montrent Le Pen présente au second tour dans tous les cas

Par , publié le | modifié le
France
Marine Le Pen au journal de 20h00 de France 2 le 29 juillet 2016

De récents sondages, publiés par nos confrères de « Les échos », montrent Marine Le Pen au second tour des présidentielles dans tous les cas de figure et François Hollande à des niveaux extrêmement faibles.

Les récents sondages publiés par le journal « Les échos » sur les intentions de vote pour le premier tour des élections présidentielles de 2017 montrent que Marine Le Pen obtiendrait le plus de suffrages au premier tour dans un grand nombre de cas de figure et serait systématiquement au second tour. Seul Alain Juppé pourrait, dans certaines circonstances, battre la candidate de l’extrême droite au premier tour. L’étude menée par l’institut « Elabe » montre, par ailleurs, que les intentions de vote pour François Hollande sont actuellement extrêmement faibles pour un président en exercice.

Les sondages donnent Marine Le Pen systématiquement au second tour

Les sondages portant sur les intentions de vote, si les élections avaient lieu le dimanche 25 septembre prochain, montrent que la candidate Front National arriverait systématiquement au second tour des élections présidentielles et ce, quels que soient les candidats qu’elle affronterait. L’extrême droite arriverait même en tête au premier tour dans un grand nombre de configurations différentes.

Seule la candidature d’Alain Juppé (Les Républicains) pourrait, dans certaines circonstances, ravir la première place à Marine Le Pen. Alain Juppé devancerait la candidate Front National seulement si François Hollande était le candidat du Parti Socialiste ou alors dans l’hypothèse où Manuel Valls et Emmanuel Macron seraient, eux-aussi, candidats. Dans le cas où Nicolas Sarkozy serait le candidat de la droite, Marine Le Pen l’emporterait systématiquement et avec en moyenne 7% d’avance sur l’ancien président qui a pourtant largement orienté sa campagne sur des idées proches de celles de l’extrême droite.

Des sondages humiliants pour François Hollande

L’enquête montre que, dans tous les cas de figure, l’actuel président ne parviendrait pas à se hisser au second tour. Dans l’hypothèse où François Hollande serait le candidat PS et qu’Emmanuel Macron ne présenterait pas sa candidature, le chef de l’Etat n’obtiendrait que 15% des voix, au coude à coude avec Jean Luc Mélenchon. Dans le cas de figure où Emmanuel Macron serait candidat, François Hollande finirait à une très médiocre 5ème place.

L’autre enseignement de ce sondage est que, dans tous les cas de figure, la gauche ne serait pas présente au second tour et que l’on retrouverait systématiquement un duel au second tour entre la candidate de l’extrême droite et le candidat Les Républicains. Alain Juppé a d’ailleurs les faveurs des sondés. Dans toutes les possibilités de configuration de candidature à gauche, il dépasse nettement Nicolas Sarkozy dans les prévisions de vote.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article