Sondages de l'Elysée : mises en examen de Buisson et Giacometti confirmées

Par , publié le
Politique Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.
Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Jeudi, la cour d'appel de Paris a validé l'enquête sur l’enquête sur les sondages et les conseils en communication à l’Elysée. De fait, les mises en examen des anciens conseillers de Nicolas Sarkozy sont confirmées.

Patrick Buisson et Pierre Giacometti, ex-conseillers de Nicolas Sarkozy, ont vu leur mise en examen confirmée par la cour d'appel de Paris, qui valide l'enquête sur les sondages de l'Elysée.

Cette validation accompagne le rejet des requêtes en nullité de ces mises en examen, comme l'a indiqué l’avocat de l’association de lutte contre la corruption Anticor, Jérôme Karsenti.

Giacometti et Buisson : les chefs d'accusation

 Me Karsenti ajoute : "C'est la confirmation du bien fondé de la plainte déposée par Anticor après le premier rapport de la Cour des comptes, qui date de 2009". Les deux hommes, ainsi que plusieurs autres conseillers, sont soupçonnés d’avoir passé des contrats importants de sondages sans passer par un appel d’offres, au bénéfice de deux sociétés dirigées MM. Buisson et Giacometti.

Le premier est mis en examen pour recel de favoritisme, abus de biens sociaux et détournement de fonds publics par un particulier. Quant au second, le recel de favoritisme est retenu. Patrick Maisonneuve, avocat de M. Giacometti, a déclaré qu'il "envisage très sérieusement de former un pourvoi en cassation pour contester cette décision".

Claude Guéant, déjà mis en examen

Parmi les autres mises en examen, rappelons celle de Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, pour complicité de favoritisme. Il a été aussi placé sous le statut de témoin assisté pour complicité de détournement de fonds publics.

Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, et Julien Vaupré, conseiller opinion, ont également été mis en examen au début de l'année pour favoritisme.

Crédits photos : Capture d'écran.

Partager cet article

Pour en savoir plus