Soda : les fontaines à volonté désormais interdites en France

Par , publié le
Santé
Soda (photo d'illustration).

Dès demain, les fontaines proposant du soda à volonté seront interdites en France.

C’est le type d’appareil qui faisait le bonheur des amateurs de boissons sucrées. Dans certains fast-food ou certaines cafétérias, il était possible de se servir en soda à volonté dès lors que l’on achetait un menu qui proposait ce type d’option.

Un petit plaisir dont il faudra apprendre à se passer, car dès demain, ces fontaines à boissons sucrées seront interdites en France.

La fin du soda à volonté dans les restaurants

Ce projet de loi n’est pas nouveau puisqu’il a été présenté en avril 2015 à l’Assemblée nationale et a été inscrit dans la loi santé de janvier 2016 qui vise entre autre à réduire les causes d’obésité, de surpoids et de diabète, notamment chez les plus jeunes.

L’arrêté, signé conjointement par les ministères de la Santé, de l’Agriculture et de la Consommation, a été publié ce jeudi 26 janvier au Journal officiel et entrera en vigueur dès demain. Dès le 27 janvier 2017, il sera interdit de mettre à disposition ces boissons « en accès libre, sous forme d’offre à volonté gratuite ou pour un prix forfaitaire [...] dans tous les lieux de restauration ouverts au public, les établissements scolaires et les établissements destinés à l’accueil, à la formation et l’hébergement des mineurs ».

Les boissons concernées

L’arrêté dresse la liste des produits concernés qui comprend : « Les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d’eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse ».

Cet arrêté constitue donc une nouvelle étape dans la lutte contre l’obésité et la surconsommation de boissons sucrées chez les jeunes. Rappelons qu’en 2012, le gouvernement a instauré une taxe sur les boissons sucrées et contenant des édulcorants.

Crédits photos : LI CHAOSHU/shutterstock.com

Partager cet article