La SNCF transborde 350 passagers d’un TGV à l’autre suite à une panne

Par , publié le
France
Photo d'illustration.

Suite à une panne électrique survenue sur l’un de ces TGV, la SNCF a dû transférer 350 passagers d’un train à l’autre dans la nuit de lundi à mardi.

Dans la nuit du lundi 31 octobre au mardi 1er novembre, ce sont quelque350 passagers du TGV Tarbes-Paris qui ont dû être transbordés dans un autre TGV suite à une panne électrique survenue en Eure-et-Loir, à proximité de la gare d’arrivée. Les passagers sont finalement arrivés à destination, en gare de Montparnasse, avec 5 heures de retard.

350 personnes transbordées au milieu de la nuit

Les 350 passagersdu TGV reliant Tarbes dans les Hautes-Pyrénées à Paris Montparnasse ont dû faire preuve de patience dans la nuit de lundi à mardi. En effet, leur train victime d’une panne électrique, s’est arrêté en pleine voie à hauteur de Rouvray-Saint-Florentin en Eure-et-Loir, à environ 20 minutes de Paris.

La SNCF a procédé au transbordement de ces 350 personnes, dont un groupe de 80 jeunes enfants avec leurs accompagnateurs, en pleine nuit. Pour cela, le TGV reliant Nantes à Paris a dû emprunter la voie opposée qui est normalement réservée aux trains roulant vers la Province pour pouvoir accueillir les voyageurs en provenance de Tarbes. Cet incident n’a cependant pas perturbé le reste du trafic.

La SNCF assume sa responsabilité

Pour effectuer le transbordement en toute sécurité, la SNCF a déployé sur les lieux de l’incident des  sapeurs-pompiers et une quinzaine de gendarmes pour assister les passagers. Les 350 personnes ont ainsi pu emprunter des passerelles dédiées pour rallier l’autre TGV.

Tous les usagers sont finalement arrivés à bon port à 3h40 en gare de Montparnasse, avec  5 heures de retard sur l’heure initialement prévue. En compensation la SNCF avait mis à leur disposition des taxis ainsi que des paniers-repas à leur arrivée.  La compagnie des chemins de fer a également indiqué que les billets seront remboursés.

Crédits photos : David Monniaux - Wikimedia CC

Partager cet article

Pour en savoir plus