Les SMS se terminant par un point manqueraient de sincérité

Par , publié le
Mobile Photo d'illustration. Une jeune femme tapant un SMS.
Photo d'illustration. Une jeune femme tapant un SMS.

Des chercheurs en psychologie de l'Université de Binghamton ont mené une étude sur l'étude du point final dans la rédaction des textos.

Allez, c'est vendredi. Finissons la semaine avec une étude sérieuse certes, mais dont les conclusions ne vont pas bouleverser l'avenir du monde. A moins qu'elles ne brisent quelques couples ou amis de 20 ans. En effet, les psychologues de l'Université de Binghamton, dans l'Etat de New York, se sont mis en tête de savoir si le point final d'un texto était un marqueur d'expression particulier.

SMS : "Je taime" plus faux-cul que "Je t'aime." ?

Comment s'est déroulée cette étude ? On a demandé à 126 étudiants volontaires de jauger la sincérité de la réponse "Oui" par rapport à "Oui.". Exemple de question donnant lieu à ces réponses alternatives : "Dave m'a donné des tickets. Tu veux venir ?". La majorité des étudiants ont convenu qu'une réponse sans point final semblait plus sincère.

Mais ce jugement semble cantonné à l'unique usage du smartphone, puisque la même expérience partant d'une lettre rédigée à la main ne soulève que de l'indifférence. Ici, pas de différence dans l'évaluation de la sincérité.

Comment expliquer ce ressenti ?

Nous le savions déjà, les plus jeunes utilisateurs de smartphones ont tendance à trouver le point final un peu sec, abrupt. Et voilà que la sincérité est aussi sujette à caution. Pour le Pr Celia Klin, qui a mené l'étude, ce tout petit point n'a donc plus l'importance syntaxique qu'on lui connait. Il est en l'espèce un marqueur expressif particulier. Reste que cette étude n'a été menée que sur des étudiants, donc plutôt jeunes. Pourquoi ne pas l'élargir à un plus large public ?

Et devinez quoi ! Les psychologues sont en plein boulot au sujet du point d'exclamation. Si leurs travaux ne sont pas terminés, c'est lui qui serait le marqueur le plus apparent en terme de sincérité.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article