Smartphones : un marché en recul en France pour la première fois de son histoire

Par , publié le
Mobile
Photo d'illustration. Un smartphone.

L'institut GfK révèle qu'en 2016, les ventes de smartphones en France ont été en recul de 6% par rapport à l'année précédente. Une première pour ce marché.

Quand un objet a connu un succès commercial extrêmement important et qu'il en vient à enregistrer des chiffres moins importants que par le passé, deux proportions peuvent alors être évoquées. Il peut ainsi s'agir d'un désintéressement du public face à cet objet, ou alors que ce dernier a été tellement vendu qu'il ne reste plus grand monde pour l'acquérir.

Le marché des smartphones se veut cependant peut-être un peu plus complexe que cela, ne serait-ce que parce qu'il comprend plus d'un acteur de poids et que les modèles disponibles, relativement nombreux, se succèdent assez rapidement avec une attractivité tentant toujours d'être la plus élevée possible. Toujours est-il que, comme l'indique l'institut GfK, les ventes de smartphones ont connu un recul de 6% en France en 2016 par rapport à l'année précédente.

Ventes de smartphones en France : -6% par rapport à 2015

Une diminution absolument pas négligeable dans la mesure où c'est tout simplement la première fois qu'elle est observée sur ce marché et dans l'Hexagone. Et CNET France de confirmer que cette situation s'explique par une saturation du marché en France, où 70% de la population possède ainsi déjà un smartphone.

Autre élément pouvant entrer en compte dans ce repli, une préférence accordée à l'acquisition de matériel TV en raison des évènements sportifs de taille tenus en 2016 (Euro 2016 de football, JO de Rio, Tour de France) : les ventes de téléviseurs ont en effet progressé de 30% par rapport à 2015, pour un parc installé de 6,5 millions d'appareils.

70% de la population déjà équipée

Malgré tout, on ne parlera pas de marché en crise parce qu'en terme de volume, il a fait mieux en 2016 que l'année précédente avec une hausse de 5% et une valeur établie à 3,7 milliards d'euros. Les Français sont par conséquents moins réticents à acheter des smartphones à un tarif plus élevé.

De manière globale, l'électronique grand public a affiché une meilleure santé l'an dernier avec une progression de 2% et un poids de 15 milliards d'euros.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus