Smartphones : Harvard dévoile un prototype de batterie durable plus de 10 ans

Par , publié le
Mobile
Une femme avec un Smartphone. Image d'illustration.

Des chercheurs de Harvard viennent de présenter un prototype de batterie d'une longévité supérieure à 10 ans. L'énergie serait de plus issue d'un mélange non toxique pour l'environnement.

Puisque les smartphones se révèlent finalement tels des ordinateurs de poche pour bon nombre de leurs utilisateurs, il est logique pour ces derniers d'appeler à des batteries plus performantes que celles dont sont équipés leurs téléphones actuels.

Et si l'on ne demandait pas forcément à des capacités de stockage multipliées par 1.000, des chercheurs de l'université de Harvard viennent de lever le voile sur un prototype de batterie assez révolutionnaire. En effet, comme l'établissement l'indique sur son site, sa durée de vie pourrait dépasser la décennie dans le cadre d'un usage normal avec un smartphone.

Batterie durable 10 ans : un mélange sain

Pour Michael Aziz, l'un des deux conducteurs des travaux, "les piles au lithium-ion ne survivent même pas à 1.000 cycles complets de charge/décharge". Alors que la batterie en développement par son équipe est non seulement capable d'arriver à ce millier de cycles, mais elle ne perd alors qu'un pourcent de sa capacité.

L'énergie de ces batteries est stockée dans des solutions liquides elles-mêmes renfermées dans des réservoirs externes. Un mélange s'affichant comme non toxique, et Roy Gordon, le second auteur des recherches, d'affirmer qu'en raison de son caractère également non corrosif, cette batterie peut être assemblée à partir de matériaux peu coûteux.

Un prototype aux performances encourageantes

Alors que le Department of Energy (DOE) des États-Unis souhaite atteindre l'objectif d'une batterie coûtant moins de 100 dollars par kilowattheure d’énergie, Michael Aziz estime que se rapprocher de ce chiffre est à même de "changer le monde. Il deviendra rentable d'installer des batteries dans de nombreux endroits. Cette recherche nous rapproche un peu plus de la réalisation de cet objectif."

Rappelons néanmoins que l'objet de la présentation de ces chercheurs a été un prototype, et que par conséquent, le développement de cette super-batterie n'est pas encore achevé. Sa commercialisation ne pourrait ainsi intervenir, au mieux, avant plusieurs années.

Crédits photos : Pixabay.com / Licence CC0

Partager cet article

Pour en savoir plus