Smartphone au travail, productivité réduite de 26%

Par , publié le
Société Photo d'illustration. Une réunion d'entreprise.
Photo d'illustration. Une réunion d'entreprise.

Si nous ne pouvions douter que la présence de notre téléphone au travail pouvait nuire drastiquement à notre productivité, une récente expérience le démontre formellement.

Des chercheurs de l'université de Würzburg et Nottingham se sont penchées sur les liens entre productivité au travail et proximité physique du smartphone. L'expérience, commandée par l'éditeur d'antivirus Kaspersky Lab, démontre que les employés privés de leur téléphone voient leurs performances augmenter de 26%. Et ce n'est pas rien vous en conviendrez.

Plus le smartphone s'éloigne, mieux l'on travaille

95 employés ont participé à cette expérience, en formant 4 groupes. Le téléphone était alors plus ou moins éloigné selon le groupe :

  • dans la poche,
  • sur le bureau,
  • dans un tiroir fermé,
  • ou enfin dans une autre pièce.

Le résultat ? "Chaque éloignement supplémentaire entre l’appareil et son propriétaire a eu pour effet d’améliorer les performances", peut-on lire en conclusion. Astrid Carolus, pour l’Université de Würzburg précise encore : "En résumé, les résultats de notre étude indiquent que c’est l’absence du smartphone, plutôt que sa présence, qui améliore la concentration". La concentration est accrue de 26% avec un téléphone contraint à l'exil forcé dans une autre pièce.

Et en tant qu'outil de travail ?

Kaspersky avait publié une autre étude, rappelle 20Minutes, mais cette fois quand le smartphone change du statut d'outil personnel pour adopter celui d'appareil collaboratif. La conclusion relevait que "la saisie de notes sur un appareil numérique pendant une réunion nuit à la bonne compréhension de ce qui s’y dit".

Tanguy De Coatpont directeur général, directeur de la branche française de la société, préconise : "les collaborateurs pourraient être plus productifs si, au lieu d’avoir accès à leur smartphone en permanence, des périodes sans smartphone étaient ménagées. L’une des solutions pourrait consister, par exemple, à appliquer les règles en vigueur pour les réunions – interdiction des téléphones et des ordinateurs personnels – dans l’environnement normal de travail".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article