Sites de rencontres : de plus en plus d'histoires "sans lendemain"

Par , publié le | modifié le
Web L'application Tinder
L'application Tinder

Selon l’Ifop, les utilisateurs des sites de rencontres sont de plus en plus nombreux à rechercher des aventures sans lendemain.

À leurs débuts, les sites de rencontres vous promettaient de trouver l’âme sœur en s’affranchissant de toute les barrières physiques grâce à la magie du web. Si ces derniers communiquent toujours sur la recherche de la personne qui vous partagera votre vie, il semblerait que les attentes des utilisateurs de ces plateformes soient devenues toutes autres.

De plus en plus d’utilisateurs utilisent désormais les sites de rencontres pour dénicher des aventures sans lendemain.

Les mœurs évoluent sur les sites de rencontre

C’est un sondage réalisé par l’IFOP en partenariat avec CAM4.fr qui met en lumière cette mutation profonde des attentes des internautes utilisant les plateformes de rencontres. Selon l’institut de sondage, la part d’utilisateurs qui recherchent avant tout des « coups d’un soir » a presque doublé entre 2012 et 2015, passant de 22 % à 38 %.

Cette évolution se confirme dans les faits puisque selon cette étude, 57 % des Français ayant déjà utilisé un site de rencontres avouent avoir déjà eu une relation intime sans lendemain avec un autre membre de ces plateformes. Une augmentation de 6 % par rapport à 2012.

Les relations stables en baisse

Dans le même temps seulement 17 % des membres inscrits sur les sites de rencontres indiquent avoir réussi à trouver une relation suffisamment sérieuse pour aboutir à un engagement marital (mariage ou PACS).

Cette nouvelle tendance ne fait que confirmer le succès des applications dédiées aux rencontres fugaces comme Tinder ou encore Grindr. Mais ces nouvelles pratiques ont aussi un côté obscur. Ce sentiment de pouvoir multiplier les conquêtes grâce à la technologie pousse souvent les utilisateurs des sites de rencontre à faire preuve de moins de prudence. Aux États-Unis, le département de la santé aurait décelé une corrélation entre le succès des applications de rencontres sans lendemain et la hausse des cas de MST, et notamment du VIH.

Crédits photos : Tinder

Partager cet article