Le "Schindler britannique", Sir Nicholas Winton, est décédé

Par , publié le | modifié le
International
Sir Nicholas Winton à Prague en octobre 2007

Nicholas Winton, le britannique qui a sauvé la vie de centaines d'enfants juifs durant la Seconde Guerre Mondiale, s'est éteint mercredi à l’âge de 106 ans. Il avait gardé pour lui ses actes héroïques pendant 50 ans. Très modeste, il avait cependant été anobli en 2002.

Nicholas Winton, l'homme qui a réussi à sauver la vie de 669 enfants slovaques et tchèques, juifs pour la plupart, des camps d'extermination est décédé mercredi 1er juillet à l’âge de 106 ans. Les hommages se multiplient dans le monde, tous saluent ce grand homme symbole de courage et d'humanité. David Cameron a publié sur son compte Twitter : "Le monde a perdu un grand homme. Nous ne devons jamais oublier l’humanité dont a fait preuve Sir Nicholas Winton en sauvant tant d’enfants de l’Holocauste" et son homologue tchèque Bohuslav Sobotka a également déclaré : "Il restera à jamais un symbole de courage, de profonde humanité et d’incroyable modestie".

Des centaines d'enfants sauvés des camps d'extermination

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Nicholas Winton était employé de la Bourse de Londres et est arrivé en Tchécoslovaquie en 1938 suite à l'invitation d'un ami travaillant à l'ambassade britannique de Prague. Face à l'horreur du traitement des juifs par les nazis, Nicholas Winton a rapidement souhaité mettre les enfants juifs à l’abri. Il a donc organisé des réunions dans un hôtel de Prague durant lesquelles il recevait les parents qui voulaient protéger leurs enfants face au régime nazi grandissant. Entre mars et août 1939, Nicholas Winton s'est chargé de trouver des familles d'accueil pour tous les enfants, de payer les cautions et de réunir l'argent nécessaire à leur transport vers la Grande-Bretagne. Au total ce sont 669 enfants, répartis dans 8 convois, qui ont pu être sauvés des camps d'extermination nazis grâce au courage et à la détermination de Nicholas Winton.

A cette époque, environ 10.000 enfants ont réussi à fuir Prague pour rejoindre la Grande-Bretagne dans des convois appelés Kindertransports, ces opérations étaient organisées et financées par la Grande-Bretagne, Nicholas Winton a lui organisé et financé ses convois seul. Son histoire rappelle celle d'Oskar Schindler, un allemand qui a réussi à sauver 1 200 juifs en les faisant travailler dans ses usines.

Des actes héroïques gardés secrets durant 50 ans

Nicholas Winton, surnommé le "Schindler britannique", était un homme modeste, tellement modeste qu'il ne parlera jamais des centaines de vies qu'il a sauvé à son entourage. C'est par hasard que sa femme a découvert le passé héroïque de son mari 50 ans après, en ouvrant une vieille valise qui contenait la liste des enfants et des lettres rédigées par leurs parents. Suite à cette découverte, l'homme qui pensait n'avoir "rien fait d'exceptionnel" a inspiré l'admiration de tous et a même été anobli par la reine Elizabeth II en 2002, fait "Héro britannique de l'Holocauste" en 2010 et a reçu l'Ordre du lion blanc l’année dernière de la part du président tchèque Milos Zeman.

Partager cet article

Pour en savoir plus