Un simple test sanguin pour prédire un infarctus

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Une crise cardiaque.

Des chercheurs écossais avancent que bientôt, une crise cardiaque pourra être déctectée longtemps à l'avance grâce à un examen sanguin.

La troponine est un complexe de protéines, mais c'est surtout le marqueur biologique de l'infarctus du myocarde. Devant des symptômes tels qu'une douleur oppressante à la poitrine ou une douleur dans le bras gauche, un dosage de cette troponine est effectué via un exemen sanguin.

Mais d'après les chercheurs de l'université de Glasgow en Ecosse, "Les patients suspectés de souffrir d'une crise cardiaque sont souvent soumis à un test de troponine pour confirmer le diagnostic, mais jusqu'à maintenant il n'était pas possible de savoir s'il pouvait aussi déterminer des risques futurs".

3.000 hommes suivis pour les besoins de l'étude

Pendant 15 ans, ces milliers d'hommes au taux de cholestérol élevé mais n'ayant jamais subi d'infarctus ont été suivis. Il en a résulté qu'un homme avec un taux de troponine faible (moins de 3,1 nanogrammes par litre) a cinq fois moins de risques d'être victime d'un infarctus par rapport à un autre qui présente une forte hausse de ce taux. Et ce, pour l'année qui suit l'examen sanguin.

De précieux renseignements pour les médecins

"Le dosage de la troponine pourrait permettre aux médecins d’identifier les individus apparemment en bonne santé mais qui ont une maladie cardiaque silencieuse afin que nous puissions cibler des traitements préventifs plus efficacement", indique le Pr. Nicholas Mills, co-auteur de l'étude parue dans le Journal of the American College of Cardiology. 

Ainsi, un traitement à base de statines pourra être prescrit à un patient qui aura été détecté à risque. Mais les deux Ecossais restent prudents et préviennent qu'une plus vaste étude devra être effectuée. Pour autant ajoutent-ils, "Si cette thèse est prouvée avec succès, ce test pourrait facilement être administré par des médecins lors d'un check-up standard, et pourrait sauver des vies".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article