La sieste est bénéfique à condition qu'elle ne soit pas trop longue

Par , publié le
Santé Une femme faisant la sieste.
Une femme faisant la sieste.

Une étude japonaise suggère que la pratique de la sieste, si elle dépasse une heure, serait liée à un risque accru de développement du diabète de type 2.

A force que l'on nous vante les mérites de la sieste, il fallait bien qu'une étude vienne bouleverser ce fait que l'on pouvait croire acquis. Même si elle a été considérée avec une grande réserve par bon nombre de spécialistes, elle suppose qu'une sieste supérieure à 60 minutes est liée à "un risque significativement plus élevé de diabète de type 2".

Sieste longue et diabète : un risque accru de 45% ?

Les 4 chercheurs d'une université de Tokyo ont réalisé une méta-analyse en compilant les résultats de 21 analyses qui ont concerné 300.000 individus d'ascendance européenne ou asiatique.

Présentée jeudi à l'occasion du congrès de l’Association européenne pour l’étude du diabète (EASD) en Allemagne, elle n’a pas encore fait l'objet de relais dans une revue. Mais elle suggère bien que ce risque supplémentaire de développer un diabète de type 2 est de l'ordre de 45% par rapport aux personnes ne pratiquant pas la sieste.

Un lien de causalité inversé ?

Les auteurs de l'étude eux-mêmes invitent à rester prudent, en indiquant que d'autres causes pourraient aussi venir expliquer cette survenance du diabète. Paul Pharoah, professeur d’épidémiologie du cancer à l’université de Cambridge va dans ce sens : "Un des biais possible est que les gens qui sont peu actifs et en surpoids ou obèses sont probablement plus enclins à faire des siestes durant la journée. Or ces personnes ont aussi plus de probabilité de développer un diabète". Il précise aussi qu'il pourrait exister "un lien de causalité inversé: une pratique de la sieste pendant le jour causée par un diabète non diagnostiqué".

Naveed Sattar, professeur de médecine métabolique à l’université de Glasgow, l'explique à la BBC : "il est probable que les facteurs de risque qui mènent au diabète provoquent aussi le besoin de sieste. Des taux légèrement élevés de sucre sanguin peuvent être en cause, ce qui signifierait que la sieste serait un signe d’alerte de diabète". Quoi qu'il en soit, la durée généralement recommandée pour la sieste est de 10 à 20 minutes.

Crédits photos : shutterstock.com

Partager cet article