SFR, vers une amende record ?

Par , publié le | modifié le
Économie Photo d'illustration. L'opérateur SFR.
Photo d'illustration. L'opérateur SFR.

D'après Les Echos, l'Autorité de la concurrence soupçonne Numéricable d'avoir pris le contrôle de SFR avant même d'avoir reçu l'autorisation réglementaire de le faire.

Noël 2016 pourrait avoir un goût plus qu'amer pour SFR si l'on en croit le quotidien économique Les Echos. Il croit en effet savoir que l'Autorité de la concurrence se penche fortement sur les modalités de prise de contrôle de l'opérateur de téléphonie mobile par Numéricable en 2014.

S'il s'avérait que ce rachat a été opéré sans que cette dernière n'ait été encore autorisée à le faire, la sanction pourrait être financièrement astronomique.

Une prise de contrôle avant le top départ ?

En mars 2014, Patrick Drahi faisait part d'un accord portant sur l'offre de rachat de SFR. Mais selon Les Echos, Numéricable n'aurait pas attendu le feu vert de l'Autorité préalable à ce que la collaboration commence de manière effective.

Des perquisitions ont été effectuées dans les locaux de l'opérateur par l'organisme. Le quotidien rappelle que le rapport de l'Autorité remis à SFR est confidentiel, mais il cite des acteurs du secteur : "C'est un rapport à charge contre SFR", indique l'un d'eux, quand un autre précise qu'"Il est rempli d'anecdotes croustillantes. Des mails rendent compte d'instructions données directement par Patrick Drahi. Il y a beaucoup de preuves que Numericable a bien pris le contrôle de SFR avant l'heure".

SFR, une potentielle amende de 500 millions d'euros

Les informations recueillies par Les Echos font état d'une amende qui pourrait culminer à un demi-milliard d'euros. Dans ce rapport figureraient aussi "des pratiques commerciales mises en oeuvre entre SFR et Numericable, à une période où ils n'en avaient pas le droit". Comme, précise le quotidien, "le lancement par SFR d'une box TV câblée par Numericable, moins d'un mois après avoir reçu l'aval du gendarme de la concurrence pour la fusion Numericable-SFR".

L'enquête est en cours, et pourrait s'achever à la fin de l'année civile. SFR et l'Autorité de la concurrence n'ont souhaité faire aucun commentaire au quotidien.

Crédits photos : ricochet64 / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus