SFR pourrait se séparer de 500 de ses salariés d’ici la fin de l’année

Par , publié le | modifié le
Économie SFR pourrait se séparer de 500 de ses salariés d\'ici la fin de l\'année

L'opérateur SFR aurait annoncé l'application prochaine d'un nouveau plan social, ce dernier pourrait selon les syndicats toucher 500 postes environ.

L’opérateur français numéro deux aurait annoncé aux syndicats son intention de mettre en place un plan social d’ici à la fin de l’année. C’est un délégué de la CGT, Damien Bornerand qui a révélé l’information à la presse,  » La direction a rencontré les organisations syndicales la semaine dernière, et nous a annoncé un PSE, sans plus de précisions sur le nombre de suppressions d’emplois « . Une information qui semble validée mais qui ne le serait pourtant pas encore si l’on en croit un délégué de la CFDT, Geoffroy de Vienne.

En effet, ce dernier déclare que  » c’est quelque chose qui est dans l’air, c’est hautement probable, mais il n’y a pas eu d’annonce officielle, la direction a seulement tâté le terrain, en a parlé… Nous pensons que cela va avoir lieu, mais nous n’en sommes pas encore certains. C’est plus une préparation des esprits de la part de la direction « .

De son côté SFR déclare à la source proche du dossier qu’elle n’a  » pas présenté aux organisations représentatives du personnel de projet d’adaptation des structures de l’entreprise – aujourd’hui à l’étude – au nouveau contexte du secteur des télécoms « . Pourtant selon les syndicats, cette mesure pourrait menacer directement les emplois de 500 personnes. Ces mesures interviendraient dans le cadre d’un plan d’économie de 450 millions d’euros pour cette année. Le plan social viendrait donc s’inscrire aux côtés d’une réduction des budgets marketing et d’une renégociation avec les prestataires. SFR espère qu’avec ces mesures il bénéficiera de résultats meilleurs que les prévisions, qui misent sur un recul de 12 à 15% du résultat brut d’exploitation pour l’année en cours.

À l’heure actuelle, le numéro deux de la téléphonie mobile française emploie environ 10 000 personnes. Le nouveau PDG, Michel Combes devra donc réduire les coûts et sera certainement amené à supprimer des postes. Des difficultés engendrées en partie par l’arrivée sur le marché de Free Mobile.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : SFR pourrait se séparer de 500 de ses salariés d’ici la fin de l’année sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus