Selon Elon Musk, l'Homme devra fusionner avec la machine s'il veut survivre

Par , publié le
Sciences
Elon Musk, PDG de Tesla et SpaceX

Le milliardaire préconise le développement d'une interface permettant de parvenir à "fusionner l'intelligence biologique et l'intelligence numérique".

L'être humain doit-il devenir un cyborg ? Pour le bouillonnant milliardaire américain Elon Musk, la réponse est claire. Celui qui n'est jamais à court d'idées quand il s'agit d'évoquer le futur a une fois de plus épaté son monde à l'occasion du World Government Summit qui s'est tenu aux Emirats arabes unis.

Le fondateur de Tesla et SpaceX pense, dès lors qu'"il y aura de moins en moins de tâches qu’un robot ne pourra pas faire mieux qu’un homme", ce dernier devra se connecter aux machines.

La machine pense déjà plus vite que nous

L'Homme réduit à des tâches subalternes ? C'est ce qui pourrait arriver, sauf si l'on réussit à "fusionner l'intelligence biologique et l'intelligence numérique". Car pour lui, "Les machines sont déjà capables de traiter des informations de façon immensément plus rapide que les humains, alors si vous ne pouvez pas battre la machine, le mieux est d’en devenir une".

De toute manière, d'après le président de Tesla, "nous sommes déjà des cyborgs — pensez à tous les outils numériques que vous avez — votre téléphone, votre ordinateur".

Un "cordon neuronnal" à la rescousse

Dès lors, comment parvenir à cette fusion ? Grâce, par exemple, à une interface cerveau-machine, qui pourrait transiter par un écran. "Une grande bande passante vers le cerveau permettrait d'atteindre une symbiose entre intelligence humaine et numérique et pourrait résoudre la perte de contrôle et la perte d'utilité [de l'homme]", argumente-t-il.

Si vous avez en tête l'image de votre tête truffée d'une multitude d'implants, cela pourrait se traduire plus simplement. Ainsi, selon Musk, le sang pourrait être utile à la transmission des données. Mais pour l'instant, cette jolie idée n'est que pure théorie. Reste à l'appliquer à la réalité.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article