Seine-Saint-Denis : mort par balles d'un père de famille

Par , publié le
Faits Divers Un membre des forces de l'ordre
Un membre des forces de l'ordre

Lundi soir en Seine-Saint-Denis, un homme de 59 ans a été abattu de trois balles alors qu'il sortait de son véhicule. Le tireur est actuellement en fuite.

Il apparaît, selon le témoignage de plusieurs sources concordantes, que la commune de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été le théâtre mardi soir d'un homicide volontaire. La victime, un homme de 59 ans, sortait de son véhicule avec son fils pour rejoindre son domicile, "une zone pavillonnaire" dixit le parquet de Bobigny.

C'est alors que le quinquagénaire a reçu trois balles, lesquelles l'ont touché à l'œil, au cou et à l'abdomen. Lorsque les pompiers sont arrivés sur place pour, notamment, lui prodiguer un message cardiaque, l'homme avait déjà succombé à ses blessures.

Mort d'un homme en Seine-Saint-Denis : le tireur en fuite

D'après une source préfectorale citée par l'AFP, les secours avaient été alertés aux alentours de minuit par des riverains de Noisy-le-Sec. Ceux-ci étaient en effet "inquiets après avoir entendu trois détonations et des appels au secours dans la rue". L'enquête nous apprend déjà que le tireur, à l'identité encore inconnue, a quitté les lieux à pied avant de poursuivre sa fuite sur le scooter d'un complice.

La victime était connue des services de police

Sur les lieux du drame, les enquêteurs ont retrouvé trois douilles ainsi qu'une ogive de calibre 9mm. Quant au scooter précédemment mentionné, il a été retrouvé incendié quelques heures plus tard dans la commune. Le parquet a également indiqué que la victime était connue des services de police pour des faits de meurtre et d'extorsion pour lesquels elle avait été condamnée. On nous précise de même qu'aucune hypothèse n'est écartée pour tenter d'établir les circonstances de la tragédie. Il se peut ainsi que cette dernière finisse par s'expliquer par un règlement de comptes. C'est la police judiciaire de Seine-Saint-Denis qui mènera l'enquête, ouverte pour "assassinat en bande organisée". Soulignons qu'il s'agit là du 13ème homicide volontaire relevé depuis le début de l'année dans le département.

Crédits photos : jbor / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus