Seine-Saint-Denis : braquage et vol d'un camion Chronopost

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un véhicule de la police.
Illustration. Un véhicule de la police.

Lundi matin en Seine-Saint-Denis, un fourgon Chronopost a été braqué et dérobé par un groupe de quatre individus armés et masqués. Le chauffeur du camion n'aurait pas été blessé, ou du moins de manière notable.

Un braquage a eu lieu lundi matin à la sortie "Villemomble" de l'autoroute A103, située au niveau de la commune de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Celui d'un camion Chronopost, filiale de La Poste. Quatre individus armés et masqués se sont emparés du poids lourd avant de repartir avec.

Nos confrères de France Bleu, qui rapportent l'information, précisent que le fourgon, de couleur blanche, n'était pas siglé. D'après une source policière, les braqueurs cagoulés et équipés d'armes de poings aurait opéré leur méfait de manière violente. Ils sont ensuite repartis à bord du camion et font désormais l'objet de recherches de la part des autorités.

Braquage d'un fourgon Chronopost : des malfaiteurs en fuite

Une autre source relate quant à elle le contenu du fourgon, supposément composé de tickets restaurants et de téléphones portables "à reconditionner". Le groupe La Poste a depuis été contacté, et tout en confirmant le braquage de l'un de ses fourgons, n'a pas souhaité s'exprimer quant à la progression de l'enquête et à ce que renfermait précisément le camion.

La Poste a cependant déclaré que les jours du conducteur du véhicule ne seraient pas en danger. Et d'après les éléments publiés par France Bleu, il ne souffrirait même d'aucune blessure notable.

Le conduction sauf

En avril 2015 dans les environs d'Aix-en-Provence, un fourgon qui transportait en grande partie des montres et des bijoux avait été braqué à un péage par près d'une dizaine de malfaiteurs armés et masqués. La manœuvre de ces derniers aura toutefois tourné court lorsque, après avoir pris le contrôle du camion, les systèmes de sécurité s'étaient automatiquement déclenchés.

Et les braqueurs d'avoir alors opté pour la fuite sans causer le moindre blessé chez les convoyeurs. Deux voitures brûlées auront été retrouvées non loin du lieu de l'incident, laissant à penser qu'il s'agissait là des véhicules dont s'étaient servis les malfaiteurs pour parvenir jusqu'au fourgon.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus